Les Suisses pour le port obligatoire du masque dans les transports

Plus des deux tiers de la population est favorable au port obligatoire du masque dans les transports ...
Les Suisses pour le port obligatoire du masque dans les transports

Les Suisses pour le port obligatoire du masque dans les transports

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Plus des deux tiers de la population est favorable au port obligatoire du masque dans les transports publics, selon une enquête. Les applications de traçage ont elles la cote auprès de 60% des sondés. Et près de 70% saluent le retour sur les bancs d'école.

La moitié des citoyens interrogés ne connaît personne qui a eu la maladie Covid-19, selon un sondage des journaux Tamedia publié lundi. Ils sont tout autant à avoir peu de crainte d'une contamination. Cette peur augmente avec l'âge.

Les restrictions les plus pesantes pour la population sont celles liées aux activités sociales. C'est la conséquence la plus grave de la lutte contre la pandémie pour 39% des sondés. Les femmes en souffrent plus que les hommes.

La consommation d'alcool a augmenté chez 12% des participants et baissé chez 25% d'entre eux. La pratique d'un sport a elle définitivement pris un coup. Plus d'un tiers des sondés fait moins de sport depuis le semi-confinement. Concernant les vacances, 19% des personnes interrogées veulent rester en Suisse et 27% décideront spontanément.

Le gouvernement a la cote

La confiance dans le gouvernement est particulièrement haute, à 84%. Le rythme de déconfinement décrété par le Conseil fédéral est jugé approprié par 45% de la population, trop lent par 15% et trop rapide par 38%. Un écart générationnel et de genre se dessine à ce niveau: 42% des femmes estiment le retour à la normale trop rapide, alors que 55% des plus de 65 ans approuvent le gouvernement.

La majorité soutient par ailleurs les mesures économiques décidées par les autorités. Plus concrètement, le soutien aux entreprises aériennes Swiss et Edelweiss est bien vu par 48% des participants, notamment les électeurs du PLR et du PDC. La réouverture des frontières ne fait elle pas l'unanimité: 45% des sondés souhaitent une réouverture fin mai, 52% sont contre.

Près de 35% des personnes interrogées, principalement des électeurs de l'UDC, jugent les pertes économiques trop grandes par rapport aux avantages sanitaires. Et 32%, issus surtout des rangs de l'UDC, du PLR et du PVL, se disent pour une immunité collective.

Le sondage a été mené le 14 mai sur les sites internet des journaux et 26'145 personnes y ont participé. La marge d'erreur est de 1,4%. Le sondage précédent avait été réalisé le 15 avril.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus