Les TPF dans le rouge en 2019 en raison de la pollution de Givisiez

Les Transports publics fribourgeois (TPF) plongent dans les chiffres rouges. Ils ont essuyé ...
Les TPF dans le rouge en 2019 en raison de la pollution de Givisiez

Les TPF dans le rouge en 2019 en raison de la pollution de Givisiez

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Les Transports publics fribourgeois (TPF) plongent dans les chiffres rouges. Ils ont essuyé l'an passé une perte nette de 3,5 millions de francs, contre un bénéfice de 10,9 millions en 2018, en raison de provisions liées à la pollution aux hydrocarbures de Givisiez.

Cet événement, qualifié de pollution majeure, est survenu le 13 novembre dernier. L'exercice écoulé n'a donc pas été marquée par la seule inauguration du centre d'exploitation et d'entretien de Givisiez (FR). 'Il apparaît déjà comme quelque chose de lointain à la lumière de la crise du coronavirus', a dit lundi le nouveau directeur général Serge Collaud.

Dans le détail, les TPF ont transporté plus de 34 millions de passagers l'an passé, contre 32 millions en 2018. 'Un nombre record', s'est réjoui devant la presse le conseiller d'Etat Georges Godel, président du conseil d'administration. Le chiffre d'affaires a pour sa part augmenté de 3,1 millions en comparaison annuelle à 157,2 millions.

Impact sanitaire

En ce qui concerne les perspectives, elles demeurent empreintes des conséquences de la pandémie de Covid-19. 'Les habitudes de travail et de transports ont changé', estiment d'ores et déjà les TPF. L'entreprise mène des réflexions pour prioriser ses investissements et développer des économies en vue de compenser la baisse des recettes.

'Les aides actuelles envisagées ne suffiront pas à combler tous les besoins'. A noter que la conférence de presse de bilan de lundi était la première tenue par Serge Collaud, qui a remplacé au 1er juin Vincent Ducrot, parti ce printemps prendre la tête de la direction des CFF, après avoir passé neuf ans aux commandes des TPF.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus