Les assureurs suisses ont vu leurs bénéfices reculer en 2020

Les effets de la pandémie de coronavirus ont pesé sur les affaires des assureurs en Suisse ...
Les assureurs suisses ont vu leurs bénéfices reculer en 2020

Les assureurs suisses ont vu leurs bénéfices reculer en 2020

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

Les effets de la pandémie de coronavirus ont pesé sur les affaires des assureurs en Suisse l'an dernier et en particulier sur les bénéfices. Les parts de marché respectives ont peu évolué.

En 2020, les entreprises suisses d'assurance ont réalisé un résultat agrégé de 7,5 milliards de francs, soit une baisse de moitié par rapport à 2019, selon le rapport sur le marché de l'assurance de 2020 publié jeudi par l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma).

Les bénéfices annuels des entreprises d'assurance-vie ont diminué d'un tiers à 1 milliard de francs et ceux des assureurs non-vie de près de 40% à 6,3 milliards de francs, principalement en raison du recul des produits résultant des activités de placements.

Les entreprises de réassurance ont vu leur résultat annuel fondre à 227 millions de francs, contre 3,6 milliards, les placements des capitaux ayant beaucoup moins rapporté que l'année précédente.

Les professionnels du secteur ont pu maintenir leurs fonds propres (-0,4 % à 87,4 milliards de francs). En raison du recul des bénéfices annuels, les rendements des fonds propres se sont, eux, réduits de 8,76 points de pourcentage à 8,58%.

Le volume des primes brutes a reculé de quasiment 8% sur un an, à cause de la pandémie de coronavirus mais aussi d'une politique de souscription plus restrictive de la part des entreprises d'assurance-vie dans la prévoyance professionnelle. Celui des entreprises de réassurance s'est contracté de 11%, avant tout à mettre sur le compte de Swiss Re.

Ratio de solvabilité dégradé

Le ratio de solvabilité (ou la capacité des assureurs à supporter les risques) affiche 216%, correspondant à une baisse de 10 points de pourcentage. La Finma exige un taux de 100%.

Du côté des six plus grands assureurs-vie, le volume global des affaires directes a diminué d'environ 20%. Leur part globale sur le marché a reculé à 87,5%, contre presque 90% un an plus tôt. Swiss Life domine largement, avec une part de marché stable de 43,4%. Il est suivi par Helvetia (12,2%) et Bâloise (11,2%), puis Axa Vie, Allianz et Zurich.

Pour les assureurs dommages, la part de marché des huit principaux acteurs, hors assurance-maladie, a augmenté de 1,1 point de pourcentage à 84,4%, avec Axa, La Mobilière et Zurich en tête. De plus, 90 autres assureurs dommages ayant leur siège ou des succursales en Suisse se partagent les 15,6% restants.

Dans les affaires d'assurance-maladie, la situation du marché n'a guère évolué depuis 2019. Huit entreprises totalisent 84% de l'ensemble du volume des primes, comme Helsana, Swica, CSS, Visana et Groupe Mutuel dont les parts oscillent entre 18% et 10,7%.

/ATS
 

Actualités suivantes