Les deux-roues motorisés ne rouleront plus sur les voies de bus

A Genève, les scooters et les motos ne pourront plus emprunter les voies de bus pour gagner ...
Les deux-roues motorisés ne rouleront plus sur les voies de bus

Les deux-roues motorisés ne rouleront plus sur les voies de bus

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

A Genève, les scooters et les motos ne pourront plus emprunter les voies de bus pour gagner du temps. Les deux tests menés pendant une année n'ont pas été concluants. Pire: ils ont incité les comportements illicites.

Les deux-roues motorisés avaient été autorisés à titre expérimental à utiliser le couloir du bus sur la route des Jeunes et ensuite sur la route de Ferney. Cette mesure voulue par l'ancien conseiller d'Etat Luc Barthassat visait à fluidifier le trafic.

Son successeur Serge Dal Busco avait annoncé en juin la fin de l'expérience sur la route des Jeunes. Selon les détails révélés jeudi par le Département des infrastructures, les motos avaient gagné jusqu'à deux minutes aux heures de pointe, mais rien n'avait changé pour les autres usagers. De plus, les deux-roues motorisés avaient commis plus d'excès de vitesse.

20 secondes de plus

Les conclusions concernant le tronçon sur la route de Ferney ont confirmé les observations faites sur la route des Jeunes. En plus de la hausse du nombre d'excès de vitesse, la police a aussi constaté une 'progression importante du nombre d'infractions, tous usagers confondus'.

Les véhicules des Transports publics genevois (TPG) ont perdu jusqu'à 20 secondes par trajet, notamment en raison de la reprogrammation de certains feux aux carrefours. Les analyses réalisées par un cabinet privé révèlent aussi que la sécurité des cyclistes s'est dégradée. Ils sont régulièrement dépassés à gauche par les voitures et à droite par les motos et les scooters.

Tests annulés

Selon le DI, les critères pour prolonger ces expériences ne sont ainsi pas remplis. Pour être concluants, ces deux essais devaient fluidifier le trafic, ne pas péjorer la vitesse commerciale des TPG et ne pas avoir de conséquence négative sur la sécurité des autres usagers.

L'expérience sera définitivement arrêtée à la fin du mois sur la route de Ferney. La mesure défendue par l'ex-conseiller d'Etat avait été combattue en justice par la Ville de Genève. Trois des tests prévus avaient été annulés.

/ATS
 

Actualités suivantes