Les exploitations biologiques poursuivent leur croissance

Alors que la Suisse compte toujours moins d'exploitations agricoles, le succès de l'agriculture ...
Les exploitations biologiques poursuivent leur croissance

Les exploitations biologiques poursuivent leur croissance

Photo: KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

Alors que la Suisse compte toujours moins d'exploitations agricoles, le succès de l'agriculture biologique se confirme. En 2018, le nombre d'exploitations la pratiquant a augmenté de 4,9% par rapport à 2017.

La Suisse comptait 50'852 exploitations agricoles en 2018, soit 768 de moins qu'en 2017, selon les statistiques de l'Office fédéral de la statistique (OFS) publiées mardi. Un chiffre qui ne cesse de diminuer.

La surface agricole moyenne est restée stable avec 20,5 hectares (20,6 en 2017). Et la tendance au regroupement des parcelles se confirme. Le nombre d'exploitations de plus de 30 hectares a de nouveau progressé (+1,6%).

Expansion du bio

Parmi les exploitations agricoles suisses, quelque 7032 produisaient une agriculture biologique en 2018. C'est 394 de plus que l'année précédente. Une progression qui se confirme au fil des années. Sur les 1,05 million d'hectares de surface agricole utile mis en valeur par les exploitations agricoles, 15% étaient consacrés au bio.

Les cultures bio s'étendent dans tous les cantons et dans toutes les cultures. La production s'affirme notamment dans les cultures maraîchères et dans les vignes. Plus de la moitié des terres attribuées aux plantes médicinales et aromatiques sont cultivées sous le label bio.

Cheptel bovin en baisse

Les effectifs de vaches laitières continuent à diminuer. Il n'en reste plus que 564'200. Les exploitants se tournent vers le cheptel à viande (+1,7%), notamment les vaches allaitantes et nourrices. Cette tendance est soutenue par l'essor du bio qui représente plus du quart du cheptel. Une baisse est également enregistrée par la filière porcine (-1,9% du cheptel et -3,6% des producteurs).

La volaille a progressé de 1%. Mais ce résultat est entaché par une légère baisse des poulets de chair (-0,9%). Le cheptel ovin est resté stable. L'effectif des chèvres continue sa progression (+3,1%).

Au total, 152'400 personnes ont été employées par les exploitations agricoles suisses en 2018. L'effectif est stable par rapport à l'année précédente. Parmi eux, se trouvaient 55'400 femmes, soit 6,2% des chefs d'exploitation.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus