Les fournisseurs d'énergie suisses résilients pendant la pandémie

Les sociétés suisses d'approvisionnement en énergie ont traversé la crise pandémique quasiment ...
Les fournisseurs d'énergie suisses résilients pendant la pandémie

Les fournisseurs d'énergie suisses résilients pendant la pandémie

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Les sociétés suisses d'approvisionnement en énergie ont traversé la crise pandémique quasiment indemnes. Un optimisme teinté de prudence est de mise pour l'année en cours, plus de la moitié des entreprises s'attendant ainsi à une évolution positive des activités.

La marche des affaires au cours de l'année 2020 a été qualifiée de 'bonne' à 'très bonne' par plus de trois quart des entreprises interrogées. 'Cela est également dû au fait que les fournisseurs d'électricité ayant des clients liés peuvent encore vendre une partie considérable de l'électricité en situation de monopole aujourd'hui', expliquent les auteurs de l'étude dans leur communiqué.

Au total, 70% des entreprises interrogées déclarent que la pandémie n'a eu 'aucune conséquence ou très peu de conséquences' sur leur collaboration avec les communes. Et 22% des sondés estiment même que certains effets associés, tels que le passage au numérique ou la valorisation des entreprises locales, ont été bénéfiques pour leurs affaires.

La transition numérique est vue comme l'enjeu principal du secteur de l'énergie, suivie par la sécurité informatique, qui a gagné en importance en raison de la généralisation du télétravail.

Alors que 66% des entreprises énergétiques s'attendent à ce qu'à l'avenir des technologies intelligentes seront d'une grande importance, à l'heure actuelle, le concept de développement 'Smart City', soit la mise en réseau de différents secteurs et acteurs d'une ville afin de réduire la consommation d'énergie, par exemple, n'est pas vraiment une priorité: une écrasante majorité de 68% juge son importance 'faible', voire 'inexistante'.

Au sujet de la transition énergétique, les pompes à chaleur sont pour les fournisseurs d'énergie la technologie la plus à même de répondre aux besoins de chauffage, suivie par l'utilisation de la chaleur résiduelle (58%), l'énergie solaire thermique (48%) et la production de chaleur verte (46%).

L'utilisation de l'hydrogène joue un rôle secondaire dans la décarbonisation de la production de chaleur: seuls 30% pensent que cela sera particulièrement pertinent dans les cinq prochaines années. Plus généralement, cette technologie est peu plébiscitée par les fournisseurs d'énergie: 74% des sondés n'envisagent pas de se pencher sur l'utilisation de l'hydrogène dans les deux ou trois prochaines années.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus