Les lave-vaisselle professionnels sur la sellette

Les résidus de liquide de rinçage des lave-vaisselle professionnels endommagent la couche protectrice ...
Les lave-vaisselle professionnels sur la sellette

Les lave-vaisselle professionnels sur la sellette

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Les résidus de liquide de rinçage des lave-vaisselle professionnels endommagent la couche protectrice de l'intestin, selon une étude zurichoise menée sur des organoïdes. Cela pourrait favoriser l'apparition de maladies chroniques, selon les auteurs.

L'équipe de Cezmi Akdis, professeur d'allergologie expérimentale et d'immunologie à l'Université de Zurich (UZH), incrimine en particulier une substance contenue dans les liquides de rinçage, les éthoxylates d'alcool.

Cette recherche a été menée sur des organoïdes reproduisant l'épithélium intestinal et des cultures de cellules sur micropuces. A haute dose, le produit de rinçage a provoqué la mort des cellules. A plus faibles doses, la barrière épithéliale est devenue plus perméable.

Les auteurs ont également observé l'activation de plusieurs gènes et la production de molécules de signalisation pouvant déclencher des réactions inflammatoires, selon ces travaux publiés dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology.

Rinçage insuffisant

Utilisés dans les restaurants, les écoles ou encore les casernes, les lave-vaisselle professionnels rendent une vaisselle propre et sèche en quelques minutes. Un programme caractéristique de ces appareils implique la circulation d'eau bouillante et de produit de rinçage sous haute pression pendant une minute environ, après quoi un cycle de séchage d'une minute également est effectué avec adjonction d'eau et de produit de rinçage.

'Il est particulièrement préoccupant que sur de nombreux appareils, aucun cycle de rinçage supplémentaire n'est effectué pour éliminer les restes de rinçage-éclat', indique Cezmi Akdis, cité jeudi dans un communiqué de l'UZH. Des substances potentiellement toxiques sèchent sur la vaisselle et sont ensuite consommées par les utilisateurs.

L'épithélium intestinal est une barrière fondamentale chargée de contrôler ce qui parvient dans le corps. Des altérations de cette couche protectrice sont associées à de nombreuses maladies, allergies alimentaires, gastrites, diabète, obésité, cirrhose du foie, arthrite rhumatoïde, sclérose en plaques, troubles du spectre de l'autisme, dépression chronique ou encore maladie d'Alzheimer.

Pour leur étude, les scientifiques ont utilisé des dilutions de 1:10'000 à 1:40'000, correspondant aux quantités de produit retrouvé sur la vaisselle sèche. Selon le Pr Akdis, des mesures immédiates s'imposent: 'Il est important d'attirer l'attention du public sur ce danger, puisque les éthoxylates d'alcool sont apparemment fréquemment utilisés dans les lave-vaisselle industriels'.

/ATS
 

Actualités suivantes