Les vents favorables sont dominants pour l'économie mondiale

Les vents favorables sont dominants pour l'économie mondiale à l'approche de 2017, estime Samy ...
Les vents favorables sont dominants pour l'économie mondiale

Les vents favorables sont dominants pour l'économie mondiale

Photo: Keystone

Les vents favorables sont dominants pour l'économie mondiale à l'approche de 2017, estime Samy Chaar, chef économiste chez Lombard Odier. Au chapitre des risques, ce dernier mentionne notamment les tentations protectionnistes.

'La situation de l'économie mondiale, encore une fois, s'annonce meilleure. Les vents dominants sont favorables, non seulement aux Etats-Unis, en Europe mais aussi dans les pays émergents', explique Samy Chaar dans une interview parue dans Le Matin Dimanche.

En ce qui concerne le protectionnisme, l'économiste de la banque privée genevoise relève que le phénomène met en danger le commerce. 'On s'accommode sans doute d'un volume d'échanges plus faible, mais on vivrait très mal une cassure, un arrêt du commerce.'

'Nous ne sommes pas (heureusement) dans ce scénario, en dépit du Brexit et de l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis', précise Samy Chaar. 'La richesse et la prospérité des nations sont inséparables du commerce.'

Pas d'exagération boursière

S'exprimant sur la bonne tenue des marchés boursiers en cette fin d'année, le chef économiste de Lombard Odier n'y voit aucune exagération. 'L'économie mondiale était déjà dans une phase de redressement avant l'élection de Donald Trump. Ce sentiment vient du fait que l'on sort d'une longue période dominée par un pessimisme très prononcé.'

'Au final, l'économie a tenu bon; l'Europe ne s'est pas effondrée et n'est plus un risque pour le reste du monde; les Etats-Unis ne sont pas menacés par une récession et la Chine a résisté', constate Samy Chaar.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus