Même les voitures ne prennent plus le train à Pâques

La baisse du trafic touristique face à la crise du coronavirus a également touché le transport ...
Même les voitures ne prennent plus le train à Pâques

Même les voitures ne prennent plus le train à Pâques

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

La baisse du trafic touristique face à la crise du coronavirus a également touché le transport de voitures par le chemin de fer. Que ce soit au Simplon, au Lötschberg ou à la Vereina (GR), les trains circulent à une cadence très réduite.

Vendredi saint, le BLS a transporté un total de 554 voitures à travers le Lötschberg entre Kandersteg (BE) et Goppenstein (VS). C'est près de sept fois moins que les 3846 voitures transportées l'année dernière, a précisé dimanche une porte-parole du BLS à Keystone-ATS.

En raison de la pandémie de coronavirus, les trains n'y circulent que toutes les demi-heures. En temps normal, à Pâques, le BLS assure la liaison toutes les 8,5 minutes.

La même tendance se manifeste dans le sens inverse: jusqu'à dimanche midi, le BLS n'a transporté que 139 voitures entre Goppenstein et Kandersteg. L'année dernière, 3088 voitures avaient été transportées le dimanche de Pâques.

Un train le matin et un le soir

Du côté du Simplon entre le Valais et l'Italie, il n'y a actuellement qu'un seul train le matin et un le soir. Vendredi saint, sept wagons ont été chargés dans chaque sens, samedi il n'y en avait que deux.

Dans les Grisons, les Chemins de fer rhétique (RhB) ont eux aussi enregistré des fréquences largement plus basses pour les trains de transports de voitures passant par le tunnel de la Vereina entre Prättigau à la Basse-Engadine. Vendredi et samedi ont été très calmes, a déclaré une porte-parole des RhB.

Les trains, qui circulent toutes les heures, ont été pleinement suffisants. La porte-parole n'a pas donné de chiffres exacts. Avant les mesures prises contre les coronavirus, les RhB faisaient circuler trois trains par heure et par direction en haute saison.

/ATS
 

Actualités suivantes