Mix & Remix, de l'underground au Matin Dimanche

Mix & Remix ne croquera plus ses fameux personnages aux gros nez. Retour sur le parcours ...
Mix & Remix, de l'underground au Matin Dimanche

Mix & Remix, de l'underground au Matin Dimanche

Photo: Keystone

Mix & Remix ne croquera plus ses fameux personnages aux gros nez. Retour sur le parcours d'un artiste qui a marqué le dessin satirique, de l'underground lausannois au Matin Dimanche.

Né Philippe Becquelin en 1958 à St-Maurice (VS), le futur Mix & Remix est très vite passionné par la BD. Son père, mécanicien, est fan du 9e art. Il ramène à la maison Spirou, Tintin, Lucky Luke et tous les hebdomadaires des années 60 et 70.

Après une scolarité turbulente, il quitte le collège de St-Maurice sans obtenir la maturité. Il fait un passage par l'École des Beaux-arts de Sion, avant de poursuivre sa formation à l'Ecole cantonale d'art de Lausanne.

Il y décroche son diplôme en peinture en 1984. Il choisit alors le pseudonyme Mix & Remix, car il réalise des oeuvres en duo avec sa femme Dominique, rencontrée la même année. Ils auront deux enfants.

Dolce Vita

En 1985, le temple de l'underground lausannois, la Dolce Vita, ouvre ses portes. Influencés par le rock et le punk, Philippe et Dominique se chargent de l'esthétique. Ils dessinent affiches de concerts, flyers, et décorent l'intérieur de la mythique salle.

Mix & Remix collabore de façon intermittente à L'Hebdo dès 1987. Peu à peu, il se dirige vers le dessin satirique, encouragé par l'écrivain et éditeur Frédéric Pajak qui voit en lui 'le seul dessinateur romand à avoir un langage.'

Guet

L'artiste ne vit pas encore de son crayon. Après des jobs alimentaires, il travaille comme guet au sommet du beffroi de la cathédrale de Lausanne de 1991 à 2001. Il crie 'il a sonné l'heure' aux quatre points cardinaux de 22h00 à 02h00, perpétuant une tradition séculaire de lutte contre les incendies qui remonte à 1405.

La renommée arrive au milieu des années 1990. Il occupe une page entière de L'Hebdo dès 1998. En 2005, il expose au prestigieux Festival de BD d'Angoulême.

Infrarouge

A la même période, il rejoint l'émission 'Infrarouge' sur la RTS, lors de laquelle il dessine en direct durant les débats. En 2006, Christoph Blocher, alors conseiller fédéral, exige que les dessins de Mix & Remix ne soient pas diffusés en même temps qu'il parle. Il s'était plaint des croquis qui avaient accompagné ses propos.

Mix & Remix est aussi publié par le Courrier international et l'Internazionale en Italie, ainsi que par Siné Hebdo en France. Il rejoint finalement le Matin Dimanche en 2013.

En 2016, il reçoit le Prix du rayonnement de la Fondation vaudoise pour la culture.

/ATS


Actualisé le