Négociation « exclusive » entre Actelion et Johnson & Johnson

Actelion, qui est depuis plusieurs semaines au coeur d'intenses rumeurs de rachat, a annoncé ...
Négociation « exclusive » entre Actelion et Johnson & Johnson

Négociation

Photo: Keystone

Actelion, qui est depuis plusieurs semaines au coeur d'intenses rumeurs de rachat, a annoncé mercredi être entré en 'négociation exclusive' avec Johnson & Johnson. L'entreprise biotechnologique bâloise évoque une possible 'transaction stratégique'.

Cette information surprenante intervient alors que le groupe américain avait affirmé il y a une semaine avoir mis fin aux discussions avec Actelion. Dans son très bref communiqué, le laboratoire bâlois précise qu''il ne peut pas y avoir de garantie' que les négociations aboutissent effectivement à une transaction. Il ne fera aucun autre commentaire.

De son côté, le groupe américain a confirmé à l'agence Reuters l'ouverture de ces négociations exclusives tandis qu'un porte-parole de Sanofi, qui convoite Actelion, n'avait pas de commentaire à formuler dans l'immédiat au sujet de cette annonce.

A la Bourse suisse, l'action Actelion, qui était lanterne rouge la veille, a largement dominé le petit le camp des gagnants mercredi (+6,4%).

Négociations 'avancées'

Pour rappel, des rumeurs récentes font état de négociations 'avancées' entre Actelion et le groupe pharmaceutique français Sanofi en vue d'une acquisition. Selon l'agence Bloomberg, une acquisition pourrait être annoncée très bientôt.

Les deux partis envisageraient un prix d'acquisition de 275 dollars par action, valorisant Actelion à 29,6 milliards de dollars (30,5 milliards de francs), selon des sources proches du dossier citées par l'agence.

Le prix pourrait inclure un droit préférentiel de souscription pour les actionnaires, qui dépendrait de la performance future des médicaments en développement. Un des traitements pris en compte pourrait être le Ponesimod contre la sclérose en plaques.

Fortement convoitée

Il y a une semaine, Johnson & Johnson avait annoncé avoir mis un terme aux négociations avec Actelion en vue d'un rachat. Ce dernier avait quant à lui affirmé poursuivre les discussions avec un acquéreur potentiel en vue d'une 'éventuelle transaction stratégique'.

L'entreprise est considérée comme une cible, en raison de son portefeuille de médicaments aux marges élevées. Après avoir repoussé des approches supposées du britannique Shire en 2015 et du fonds spéculatif américain Elliott Advisors en 2011, le directeur général d'Actelion, Jean-Paul Clozel, a affirmé à maintes reprises son désir de rester indépendant.

Selon lui, les trois principaux médicaments du groupe contre l'hypertension artérielle pulmonaire (PAH) et le portefeuille de traitement en cours de développement sont suffisants pour assurer l'avenir de la société.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes