Non des salariés de Piaget et Vacheron Constantin au plan social

Les salariés des marques horlogères Vacheron Constantin et Piaget refusent le plan social proposé ...
Non des salariés de Piaget et Vacheron Constantin au plan social

Non des salariés de Piaget et Vacheron Constantin au plan social

Photo: Keystone

Les salariés des marques horlogères Vacheron Constantin et Piaget refusent le plan social proposé par la direction du groupe Richemont après les coupes annoncées. Une tentative de négociation de la dernière chance devait avoir lieu dans l'après-midi.

Les salariés ont voté lundi ce rejet lors d'assemblées générales à Genève, la Côte-aux-Fées (NE) et la Vallée de Joux (VD). La proportion du refus atteint environ les trois quarts du personnel présent, a dit mardi à l'ats le secrétaire régional d'Unia Alessandro Pelizzari.

Comme dans de précédentes résolutions, le personnel continue d'exiger le retrait des licenciements et la réduction de l'horaire de travail. La direction du groupe a refusé d'entrer en matière sur cette demande. Sans donner d'arguments convaincants, estime Unia. Le personnel souhaite aussi un plan social amélioré.

Mardi, 150 employés du groupe ont manifesté devant le siège de Vacheron Constantin à Plan-les-Ouates (GE), selon Unia. Ils demandaient une prolongation du délai de consultation qui devait se terminer à minuit. L'instance de médiation de la Convention collective de travail (CCT) de l'industrie horlogère a été prévenue.

Richemont a prévu la suppression de 211 postes sur cinq sites de production dans les trois cantons où les assemblées générales ont eu lieu. Les syndicats demandent davantage d'efforts à la direction, alors que le groupe a réalisé un bénéfice de 2,23 milliards d'euros (2,4 milliards de francs) sur l'exercice 2015/2016. Richemont emploie 8500 personnes en Suisse sur 28'250 employés dans le monde.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes