Nouvelles manifestations contre les pannes de courant au Venezuela

Le son des casseroles a de nouveau résonné à travers Caracas dimanche pour protester contre ...
Nouvelles manifestations contre les pannes de courant au Venezuela

Nouvelles manifestations contre les pannes de courant au Venezuela

Photo: KEYSTONE/EPA EFE/RAYNER PENA

Le son des casseroles a de nouveau résonné à travers Caracas dimanche pour protester contre les coupures de courant massives qui affectent le Venezuela depuis début mars. Le gouvernement a lui décidé de réduire la journée de travail et de suspendre les cours.

'Encore une fois, une panne nationale affecte notre qualité de vie. On n'a pas d'eau, on n'a pas de lumière, pas internet ni téléphone. On en est arrivé au pire qu'on puisse imaginer', a affirmé à l'AFP Joaquín Rodríguez, un avocat de 54 ans, lors d'une manifestation à Los Palos Grandes, un quartier de la capitale, faisant référence aux pannes intermittentes dans ce secteur depuis une semaine.

La journée de travail dans les entreprises privées et les administrations se terminera à deux heures de l'après-midi, a déclaré à la télévision publique le ministre de la Communication, Jorge Rodriguez. Il a justifié cette décision par la nécessité 'd'assurer la continuité du service de distribution électrique'.

Caracas et 20 Etats sur 23 ont été de nouveau plongés dans le noir vendredi soir et de nombreuses régions sont restées sans courant samedi. Cette coupure, comme celles qui ont paralysé le pays du 7 au 14 mars, puis du 25 au 28 mars, prive les habitants d'approvisionnement en eau, de transports publics, de téléphone, d'internet.

Répressions par des civils armés

Dimanche, à Caracas, des manifestations spontanées se sont produites dans plusieurs endroits de la ville dont certaines réprimées par des groupes civils armés. 'Il y a une forte répression de la part des 'colectivos' (hommes armés qui s'en prennent à l'opposition), la capuche sur la tête', a indiqué une habitante de Cotiza, un secteur populaire de Caracas où se sont produites des manifestations spontanées pour protester contre les pannes d'électricité.

Le gouvernement du président Nicolas Maduro a de nouveau accusé des forces extérieures de sabotage. L'opposant Juan Guaido, reconnu comme président par interim par une cinquantaine de pays, avait appelé ses partisans à 'transformer l'indignation en mobilisation'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus