Nyon: non à une extension des heures d'ouverture des magasins

Les magasins ne resteront pas ouverts une heure plus tard le samedi à Nyon. Les électeurs ont ...
Nyon: non à une extension des heures d'ouverture des magasins

Les magasins ne resteront pas ouverts une heure plus tard le samedi à Nyon. Les électeurs ont refusé dimanche à 52% des voix une extension à 19h00.

Après une campagne animée, qualifiée même d''agressive' par le syndic Daniel Rossellat, les Nyonnais ont tranché: le nouveau règlement communal sur les jours et heures d'ouverture et de fermeture des commerces a été refusé par 2529 non contre 2258 oui. La participation a atteint 36,04%, a annoncé la ville.

Concurrence déloyale

La municipalité a pris acte 'avec regret' de l'issue du scrutin. 'Ce non est une défaite du dialogue, un résultat qui risque malheureusement de cristalliser les positions', a déclaré le syndic, cité dans un communiqué.

C'est - dit-il - une 'mauvaise nouvelle' pour le commerce nyonnais qui doit faire face à la 'concurrence déloyale' des commerces des communes avoisinantes et de France voisine, qui bénéficient d'horaires plus étendus. Sans oublier le commerce en ligne.

Renouer le dialogue

Il rappelle que cette extension de l'horaire s'accompagnait d'améliorations des conditions de travail, comme la généralisation des cinq semaines de vacances, un congé maternité de 16 semaines payées à 80% et un congé de naissance ou d'adoption de cinq jours. La municipalité a demandé aux partenaires sociaux de renouer le dialogue dans les meilleurs délais, et a proposé ses bons offices.

Le nouveau règlement - désormais recalé - répondait à une demande de la Société industrielle et commerciale de Nyon (SIC). Il avait été assez largement approuvé par le Conseil communal en avril.

Référendum

Mécontent du texte, le comité 'Touche pas à mon samedi', composé de représentants du syndicat Unia, du personnel de vente, du PS, des Verts et du POP, avait lancé un référendum. A ses yeux, le résultat de la votation montre que la 'population est attachée au respect des conditions de travail du personnel et soutient le commerce de proximité. Car l'extension aurait profité avant tout aux grandes surfaces'.

Le tourisme d'achat et le commerce en ligne présentent des défis importants pour de nombreux secteurs du commerce de détail. Mais les solutions à adopter ne doivent pas consister uniquement à étendre les horaires, expliquent les référendaires dans un communiqué.

Les partis membres du comité référendaire promettent de s'engager au Conseil communal pour que la municipalité mette en place 'des mesures réellement utiles'. Ils citent notamment un renforcement de l'animation et une accessibilité 'intelligente' du centre-ville ainsi que le soutien à un réseau de petits commerces.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus