Oerlikon se renforce dans le luxe en rachetant Riri

Oerlikon annonce la signature d'un accord définitif pour l'acquisition de Riri, fabricant de ...
Oerlikon se renforce dans le luxe en rachetant Riri

Oerlikon se renforce dans le luxe en rachetant Riri

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Oerlikon annonce la signature d'un accord définitif pour l'acquisition de Riri, fabricant de fermetures éclair et boutons-pression pour le secteur de la mode et du luxe basé à Mendrisio. Aucun montant n'a été dévoilé.

Cette transaction constitue une étape importante dans la stratégie de croissance d'Oerlikon et diversifie les offres et l'accès au marché de Surface Solutions (traitement de surface d'outils et de pièces), selon le communiqué de la firme de Pfäffikon paru vendredi.

L'acquisition devrait avoir lieu au premier trimestre 2023, sous réserve de l'obtention des autorisations réglementaires et des conditions standard de clôture.

'Riri complète parfaitement notre activité existante dans le secteur du luxe et renforcera notre branche de bijoux fantaisie et de composants métalliques pour la maroquinerie', a assuré Michael Suess, président exécutif du groupe schwytzois. Son rachat 'est une nouvelle étape idéale après l'acquisition de Coeurdor en 2021', un fabricant français de composants métalliques pour les sacs en cuir, les ceintures, les montres et d'autres produits de luxe.

Le dirigeant d'Oerlikon ajoute que 'cette acquisition favorisera les ventes croisées et renforcera notre empreinte sur le marché mondial d'objets en métal de luxe, qui enregistre chaque année des taux de croissance de 5 à 9%.'

Sites au Tessin et en Italie

Riri est l'un des principaux fabricants d'accessoires métalliques, 'avec une large gamme de produits', parmi lesquels des fermetures à glissière en métal et en plastique, des boutons-pression, des boutons pour jeans et de rivets, des composants métalliques pour la maroquinerie et des accessoires pour chaussures, vêtements et bijoux fantaisie, sous ses cinq marques Riri, Cobrax, Cobrax Metal Hub, DMC et Amom.

Forte d'une présence 'solide' sur le marché italien du luxe, la société approvisionne des marques mondiales de premier plan dans l'industrie de la mode et du luxe, d'après le document. Elle compte plus de 1100 employés sur ses sites de production au Tessin, à Mendrisio, et en Italie (à Padoue, Tirano en Lombardie, Poggio a Caiano en Toscane, Scarperia et San Piero a Sieve près de Florence, Badia al Pino au sud d'Arezzo et Palazzolo dans la province de Brescia).

Riri prévoit de générer un chiffre d'affaires d'environ 165 millions de francs cette année, quand le conglomérat industriel Oerlikon a enregistré 2,64 milliards de ventes en 2021.

L'entreprise a été fondée en 1936 au sud des Alpes par le Saint-Gallois Martin Othmar Winterhalter. Il avait racheté en 1923 un brevet à Gideon Sundback, un Suédois vivant aux Etats-Unis, qui avait inventé le concept de la fermeture à glissière, selon un article du journal Le Temps paru en 1998.

En 2018, Riri a été acquise par la société française de capital-investissement Chequers Partenaires. A cette date, elle employait 670 personnes pour un chiffre d'affaires de 95 millions d'euros et comptait notamment parmi ses clients le géant français du luxe LVMH, rapportait le site Fashionnetwork.com.

/ATS
 

Actualités suivantes