Pas d'effet suspensif pour les éoliennes de Sainte-Croix

Le Tribunal fédéral a rejeté les demandes d'effet suspensif déposées par plusieurs associations ...
Pas d'effet suspensif pour les éoliennes de Sainte-Croix

Pas d'effet suspensif pour les éoliennes de Sainte-Croix

Photo: KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

Le Tribunal fédéral a rejeté les demandes d'effet suspensif déposées par plusieurs associations qui ont recouru contre la construction de six éoliennes dans les hauts de Sainte-Croix (VD). Les risques pour l'avifaune invoqués par les recourants ne sont pas concrets.

Dans deux décisions publiées vendredi, la haute cour se range à l'argumentation du maître d'oeuvre Romande Energie et du canton de Vaud. Dans leurs déterminations, ces derniers ont souligné que le début des travaux doit être précédé d'un appel d'offres. Le premier coup de pioche n'est donc pas prévu avant 'de nombreux mois'.

Les risques irréversibles pour l'avifaune invoqués par les recourants ne sont pas concrets à ce stade du projet, conclut le Tribunal fédéral. Il ne se justifie donc pas d'accorder l'effet suspensif.

L'Association pour la défense des Gittaz et du Mont-des-Cerfs, l'Association suisse pour la protection des oiseaux (ASPO/Birdlife Suisse), Helvetia Nostra et de nombreux particuliers ont déposé deux recours contre l'arrêt rendu le 8 novembre 2018 par la justice vaudoise.

Dans cette décision, la Cour de droit administratif du Tribunal cantonal avait fait prévaloir les besoins en énergie renouvelable sur la protection du paysage et de la faune. Les opposants avaient tout de même obtenu que le parc soit équipé d'un radar afin de détecter les vols d'oiseaux migrateurs. Une mesure insuffisante, selon eux. (décisions 1C_657/2018 et 1C_658/2018 du 25 janvier 2019)

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus