« Pas de grands pas en avant » dans les négociations sur le Brexit

L'UE et le Royaume-Uni n'ont pas réalisé de 'grands pas en avant', a annoncé le négociateur ...
« Pas de grands pas en avant » dans les négociations sur le Brexit

Photo: Keystone

L'UE et le Royaume-Uni n'ont pas réalisé de 'grands pas en avant', a annoncé le négociateur en chef de la Commission européenne Michel Barnier. Ils ont terminé jeudi le cinquième round de négociations portant sur les conditions de leur divorce.

'Cette semaine nous avons travaillé dans un esprit constructif, nous avons clarifié certains points, pour autant nous n'avons pas fait de grands pas en avant', a constaté M. Barnier au cours d'une conférence de presse commune avec son homologue britannique. Des 'avancées décisives' sont 'à portée' dans les deux prochains mois, selon le négociateur de l'UE.

Michel Barnier a toutefois déploré 'l'impasse extrêmement préoccupante', à la fois 'pour les milliers de porteurs de projets' en Europe et 'pour les contribuables', dans laquelle se trouvent selon lui les discussions autour du règlement du solde des comptes entre l'Union et le Royaume-Uni. Il a souligné que la partie britannique n'était toujours pas prête à dire combien elle était prête à payer en règlement de ses engagements financiers.

Droits des expatriés européens

Son interlocuteur britannique David Davis, qui s'exprimait lors de la même conférence de presse, a confirmé qu'il restait beaucoup de travail à faire. Il a ajouté que Londres se préparait à tous les scénarios, y compris celui d'une absence d'accord avec Bruxelles. Le ministre britannique du Brexit a cependant fait part de sa confiance sur la possibilité de trouver prochainement un accord sur la question des droits des expatriés européens.

Les Européens réclament des 'progrès suffisants' sur les principaux contentieux du divorce (facture du Brexit, droits des ressortissants européens au Royaume-Uni et britanniques dans l'UE, frontière nord-irlandaise) avant de lancer les négociations sur une éventuelle période de transition et des futures relations commerciales entre Londres et les Européens.

Londres aimerait mener les deux phases de concert. Davis a répété jeudi que les Britanniques étaient prêts à engager les discussions sur la relation future entre Londres et l'UE.

/ATS
 

Actualités suivantes