Perquisitions en Belgique et aux Pays-Bas à propos du fipronil

Des perquisitions étaient en cours jeudi en Belgique et aux Pays-Bas dans le cadre d'enquêtes ...
Perquisitions en Belgique et aux Pays-Bas à propos du fipronil

Perquisitions en Belgique et aux Pays-Bas à propos du fipronil

Photo: Keystone

Des perquisitions étaient en cours jeudi en Belgique et aux Pays-Bas dans le cadre d'enquêtes sur l'utilisation frauduleuse de l'insecticide fipronil dans des élevages de poules pondeuses. Elle à l'origine de la crise des oeufs contaminés.

'Dans le cadre du dossier fipronil, plusieurs perquisitions sont en cours actuellement' en Belgique, a brièvement indiqué dans un communiqué le parquet d'Anvers (nord), qui s'était jusqu'ici refusé à donner toute information sur l'enquête. 'Une communication à la presse suivra dès que l'enquête le permettra, probablement plus tard cet après-midi', a-t-il ajouté.

'Des perquisitions sont en cours aux Pays-Bas, menées conjointement avec les Belges', a pour sa part indiqué Marieke van der Molen, porte-parole du parquet néerlandais.

Ce scandale alimentaire fait l'objet d'enquêtes pénales en Belgique et aux Pays-Bas. Deux sociétés sont pointées du doigt: la société néerlandaise ChickFriend, spécialisée dans le désinfection d'élevages avicoles, et son fournisseur belge Poultry-Vision.

Cinq autres pays

Ces perquisitions interviennent alors que le ministre belge de l'Agriculture Denis Ducarme a accusé mercredi les Pays-Bas d'avoir traité avec légèreté des informations concernant la présence de fipronil dans les élevages du pays, l'un des plus gros exportateurs d'oeufs au monde. Il a affirmé qu'un signalement en ce sens avait été reçu par les autorités néerlandaises dès novembre 2016, ce que La Haye a contesté.

La crise des oeufs contaminés, qui trouve son origine en Belgique et aux Pays-Bas, ainsi qu'en Allemagne (Basse-Saxe) où quelques exploitations sont concernées, a eu des répercussions dans cinq autres pays d'Europe où ces oeufs ont été livrés: la France, la Suisse, la Suède, le Royaume-Uni et le Luxembourg. Elle a mené au retrait préventif de millions d'oeufs des supermarchés.

L'Autorité britannique de sécurité alimentaire a annoncé que près de 700'000 oeufs contaminés par l'utilisation frauduleuse de l'insecticide fipronil dans des élevages de poules pondeuses ont été importés au Royaume-Uni.

/ATS
 

Actualités suivantes