Perspectives contenues pour l'économie helvétique à moyen terme

Les experts consultés par le KOF demeurent modérément optimistes pour l'essor de l'économie ...
Perspectives contenues pour l'économie helvétique à moyen terme

Perspectives contenues pour l'économie helvétique à moyen terme

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Les experts consultés par le KOF demeurent modérément optimistes pour l'essor de l'économie helvétique à brève comme à moyenne échéance.

Si la plupart des pronostics n'ont que marginalement varié entre l'édition de mars et celle de juin du sondage périodique du centre académique d'études conjoncturelles zurichois, les nuages s'amoncellent sur les perspectives en matière d'emploi. L'estimation du taux de chômage pour l'année en cours et la suivante a ainsi été relevée d'une dizaine de points de base à respectivement 2,3% et 2,4%. A un horizon de cinq ans, elle a bondi de deux dixièmes de point de pourcentage à 2,5%, indique un compte-rendu diffusé lundi.

La croissance économique pour l'année en cours - hors évènements sportifs - a été revue à 1,5%, contre 1,4%. La cadence pour 2025 reste anticipée à 1,4% mais l'accélération prévue sur cinq ans a été modérée à 1,5%, contre 1,6%.

La propension à l'investissement notamment semble patiner dans l'immédiat et devrait rebondir moins vivement que prévu il y a trois mois en 2025.

L'inflation en 2024 reste devisée à 1,4% et devrait s'estomper à 1,3% (1,2%) en 2025, puis 1,1% (1,0%) d'ici cinq ans.

Concernant la politique monétaire, les répondants privilégient le scénario d'une nouvelle baisse de 25 points de base du taux directeur de la Banque nationale suisse (BNS) au cours de douze prochains mois. Le taux Saron d'ici trois mois est attendu à 1,32%, après 1,57% estimé en mars pour juin. A douze mois, ce taux de référence doit s'affaisser à 1,14%, contre 1,17%.

Le franc devrait se relâcher sur trois comme sur douze mois face à l'euro et au dollar, sans toutefois renouer avec la parité contre la monnaie unique européenne.

L'édition de juin du consensus KOF, la 114ème du genre, repose sur les réponses de 14 spécialistes externes au centre de recherches conjoncturelles de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ).

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus