Pionnière du vidéojournalisme en Suisse, Tele Züri a 25 ans

La première télévision régionale d'actualité en Suisse a commencé à diffuser ses programmes ...
Pionnière du vidéojournalisme en Suisse, Tele Züri a 25 ans

Pionnière du vidéojournalisme en Suisse, Tele Züri a 25 ans

Photo: KEYSTONE

La première télévision régionale d'actualité en Suisse a commencé à diffuser ses programmes à Zurich il y a 25 ans, jour pour jour. Lancée le 3 octobre 1994 par le pionnier Roger Schawinski, Tele Züri ouvrait l'ère du vidéojournalisme en Suisse.

Déjà fondateur de la première radio privée du pays, 'Radio 24', Roger Schawinski s'est inspiré du concept proposé par la chaîne new-yorkaise NY1: une seule personne cumulant les rôles de reporter, de cadreur et de preneur de son au lieu des habituelles équipes de trois. Il a introduit cette formule en Suisse. Aujourd'hui encore, ce principe prévaut parmi les télévisions régionales suisses.

Après avoir recruté quinze personnes dans ce but, le pionnier zurichois les a formées au vidéojournalisme en deux mois. 'Aucun s'entre nous n'avait eu en main une caméra auparavant', confie à Keystone-ATS l'ancien vidéojournaliste Matthias Ackeret, devenu entretemps éditeur de presse écrite. Et d'ajouter que les débuts ont été laborieux: 'Il y avait des images floues et de mauvais cadrages.'

Le succès de la boucle horaire

Dès son lancement, Tele Züri a adopté le principe de la boucle de diffusion d'une heure, alternant actualités et entretien sur le plateau. 'C'était un facteur de succès déterminant', raconte le rédacteur en chef et directeur des programmes Markus Gilli. 'La prévisibilité est très importante pour les téléspectateurs. Regarder la télévision, c'est une affaire d'habitudes', souligne-t-il.

En 2019, la boucle horaire reste le principe de base de la programmation des chaînes régionales suisses. Comme ses consoeurs, Tele Züri mise uniquement sur la fin de la journée.

La région dans un monde globalisé

Face à la transformation numérique, Markus Gilli conçoit que le mode de diffusion de ses programmes va sans doute changer, mais il reste confiant dans l'avenir des chaînes régionales: 'La région, dans laquelle on vit, joue un rôle d'autant plus grand dans un monde globalisé.'

Selon les chiffres indiqués par la chaîne, Tele Züri est aujourd'hui regardée chaque jour par 300'000 personnes. Propriété, à ses débuts, de Ringier, Tamedia et de la société de Roger Schawinski Belcom, la chaîne a ensuite été vendue à Tamedia en 2001 avant de passer en mains du groupe argovien AZ Medien en 2011.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus