Places de marché jusqu'à 25 fois plus chères suivant la commune

Mettre à disposition des maraîchers, boulanger ou bouchers des places de marché relève du service ...
Places de marché jusqu'à 25 fois plus chères suivant la commune

Places de marché jusqu'à 25 fois plus chères suivant la commune

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Mettre à disposition des maraîchers, boulangers ou bouchers des places de marché relève du service public, estime le Surveillant des prix. Les marchands sont toutefois confrontés à des tarifs très variables d'une commune à l'autre.

C'est à Berne, Lenzbourg (AG) et Neuchâtel que le mètre linéaire est le plus avantageux, entre 1,30 et 2 francs. A l'autre bout du spectre se trouvent Bremgarten (AG) et Coire. Là, il faut débourser respectivement 30 et 32,56 francs par mètre linéaire.

'Des émoluments trop élevés entament la compétitivité des étalagistes par rapport aux commerçants stationnaires ou se répercutent négativement sur leur chiffre d'affaires', relève le Surveillant des prix, Stefan Meierhans, dans une infolettre publiée mardi.

Le Surveillant des prix juge par ailleurs qu'il relève du service public de mettre à disposition des places de marché à un prix aussi bas que possible. A Coire par exemple, où les commerçants doivent débourser 25 fois plus qu'à Berne, ce service public est remis en question.

Droit de recommandation

Le Surveillant des prix va informer par courrier les villes et les communes appliquant des tarifs supérieurs à la moyenne (11,60 francs). Il leur recommandera de procéder à un contrôle des prix demandés pour la location de places. Monsieur Prix 'se réserve par ailleurs le droit d'émettre des recommandations de prix à un stade ultérieur'.

De telles recommandations ne sont toutefois pas contraignantes. Le Surveillant des prix dispose d'un droit de recommandation ancré dans la loi. Concrètement, cela signifie que les autorités concernées doivent l'écouter.

De plus, il peut également faire pression dans la mesure où il rend les prix surfaits publics. Ou, comme l'a exprimé Stefan Meierhans à l'ats: 'Ce sont des éléments qui contribuent au débat public'.

Echantillons dans 39 communes

Les prix des places de marché ont été relevés entre 2016 et 2018. Il n'est pas exclu que certains d'entre eux aient été modifiés depuis, précise la lettre d'information. Le préposé fédéral a procédé à une analyse de la situation après avoir reçu, en 2016, une plainte de l'Union suisse des marchands itinérants concernant l'augmentation des émoluments prélevés pour la location de places et d'étals sur le marché de Seengen (AG).

M. Meierhans a procédé à un relevé des prix dans 39 communes de tout le pays. Il en ressort que seize communes perçoivent des émoluments supérieurs à la moyenne de 11,60 francs.

/ATS