Pour les voyagistes, certains clients manquent toujours à l'appel

Les agences de voyage continuent de profiter de l'effet de rattrapage post-pandémie. En termes ...
Pour les voyagistes, certains clients manquent toujours à l'appel

Pour les voyagistes, certains clients manquent toujours à l'appel

Photo: KEYSTONE/PRIMUS COMMUNICATIONS/PASCAL UEHLI

Les agences de voyage continuent de profiter de l'effet de rattrapage post-pandémie. En termes de chiffre d'affaires, la branche a retrouvé son niveau de 2019, mais pas encore en nombre de passagers.

Ce dernier est encore en retrait d'environ 10% par rapport à son niveau de 2019, a expliqué mercredi Martin Wittwer, président de la Fédération suisse du voyage (FSV) dans une conférence de presse.

En 2023, la branche estime que les Suisses dépenseront 14 milliards de francs pour des voyages à l'étranger. Sur ces dépenses, environ 10 milliards seront consacrés à des vacances, contre 8 milliards lors de l'année précédente. Les séjours organisés à l'étranger représenteront quant à eux 2,5 milliards. Un voyage sur quatre à l'étranger est donc réservé via une agence de voyage, s'est réjoui M. Wittwer.

Les recettes réalisées via les séjours organisés à l'étranger devraient s'inscrire en hausse de 20% en 2023 par rapport à l'année précédente. L'inflation a toutefois joué un rôle dans ce rebond, alors que les prix des billets d'avion sont en hausse de 15 à 20% par rapport à avant la pandémie et que les séjours pour les vacances balnéaires ont renchéri d'environ 10% sur la même période.

Lors de l'été 2023, la Grèce, l'Espagne et la Turquie ont été les destinations les plus prisées pour les vacanciers réservant auprès d'une agence de voyage. L'Egypte et l'Amérique du Nord ont connu de leur côté la plus forte croissance.

La saison automne hiver 2023/24 devrait voir les chiffres d'affaires osciller autour de leur niveau de 2019/2020. L'augmentation des prix des séjours devrait de son côté rester contenue.

/ATS
 

Actualités suivantes