Production record pour le Gruyère AOP l'an dernier

Le Gruyère AOP affiche un volume de fabrication record. Les quotas de production sont passés ...
Production record pour le Gruyère AOP l'an dernier

Production record pour le Gruyère AOP l'an dernier

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Le Gruyère AOP affiche un volume de fabrication record. Les quotas de production sont passés de 30'537 tonnes en 2018, dont 550 tonnes de fromage d’alpage, à 31'210 tonnes l'an dernier, dont 567 tonnes de fromage d’alpage.

'L'Interprofession du Gruyère (IPG) a attribué un contingent de 4% supplémentaires. Aujourd’hui, la production atteint même 32'188 tonnes, dont 580 tonnes de fromage d’alpage', a indiqué Philippe Bardet, directeur de l’IPG dans une interview parue mercredi dans La Liberté. 'Nous sommes clairement sur une tendance très positive.'

'En quatre ans, nous avons fabriqué 1600 tonnes de plus, et dans certaines catégories de classes d’âge de fromage, nos stocks ne suffisent pas à répondre à la demande', a relevé Philippe Bardet. A tel point que certaines gammes, notamment les fromages les plus affinés, ont connu par moments des difficultés d’approvisionnement.

La moitié à Fribourg

'A mi-2020, certains affineurs de grands distributeurs n’arrivaient plus à honorer toutes les commandes', a précisé Philippe Bardet dans une interview diffusée il y a quelques jours dans le trihebdomadaire La Gruyère. Pour rappel, un peu plus de la moitié des meules (51%) sont produites dans le seul canton de Fribourg.

'La pandémie de Covid-19 a joué un rôle positif, une fois n’est pas coutume', note Philippe Bardet pour expliquer le succès. 'Quel que soit le pays, la population a dû rester cloîtrée à la maison de longues semaines. En telle situation, les gens ont envie de se faire plaisir, notamment en cuisinant des mets qu’ils affectionnent.'

Exportations en hausse

Selon des chiffres publiés début février par l'IGP, le Gruyère AOP a également connu en 2020 des exportations représentant un nouveau record. Ce sont ainsi 13'258 tonnes qui ont passé les frontières, soit 450 tonnes de plus que la précédente référence remontant à 2018. Les Etats-Unis constituent le premier pays d'exportation.

'Aux Etats-Unis, notre concurrent est le Comté, le fromage français étant perçu comme du haut de gamme', a constaté Philippe Bardet dans les colonnes de La Gruyère. 'Tout cela démontre que l’on a vu juste en misant sur la qualité avec l’AOP', s'est-il réjoui.

La croissance s'inscrit par ailleurs dans une tendance favorable pour le fromage suisse, un produit qui continue de bien se vendre à l'étranger. Les exportations totales ont augmenté de 1,6% l'an dernier pour s'établir 77’124 tonnes, soit une valeur de 693,8 millions de francs, en hausse de 3,9%.

/ATS
 

Actualités suivantes