Quatrième jour de brouillard polluant sur le nord de la Chine

Un épais nuage de pollution recouvre mardi pour la quatrième journée d'affilée le nord de la ...
Quatrième jour de brouillard polluant sur le nord de la Chine

Quatrième jour de brouillard polluant sur le nord de la Chine

Photo: Keystone

Un épais nuage de pollution recouvre mardi pour la quatrième journée d'affilée le nord de la Chine. Des dizaines de liaisons aériennes ont été annulées au titre des mesures d'urgence.

D'après le ministère de la Protection environnementale, des usines chimiques et des centrales électriques ne respecteraient pas les restrictions d'activité qui s'appliquent aussi en cas d'épisodes de pollution.

D'après le China Environmental News, publication officielle du ministère, quelque 24 villes du nord de la Chine se sont placées en 'alerte rouge' ce mardi mais en dépit des mesures d'urgence, les concentrations en particules ont continué de progresser par endroits. C'est notamment le cas dans plusieurs villes de la province industrielle du Hebeï, autour de Pékin.

Le seuil d'alerte rouge est déclenché quand les prévisionnistes estiment que l'indice de qualité de l'air (AQI) franchira les niveaux de 200 pendant plus de quatre jours d'affilée, 300 pendant plus de deux jours ou 500 pendant vingt-quatre heures au moins.

A Handan, centre majeur de production d'acier, l'AQI moyen enregistré sur 24 heures par une des stations de surveillance de la qualité de l'air est monté à 780, rapporte Greenpeace.

'L'ampleur des mesures liées à l'alerte rouge montre que le gouvernement chinois prend la pollution atmosphérique au sérieux. Cependant, l''airpocalypse' en cours est une preuve supplémentaire que la Chine doit mettre en oeuvre des limitations bien plus strictes sur l'usage de charbon et accélérer la restructuration de l'économie pour tourner le dos aux secteurs fortement polluants', estime Dong Liansai, spécialiste du climat et de l'énergie chez Greenpeace.

A l'aéroport international de Pékin-Capitale, quelque 181 vols ont été annulés pour réduire les émissions atmosphériques. L'activité a également été suspendue sur quelque 3000 chantiers de construction à travers la capitale, a annoncé la commission municipale d'urbanisme.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes