RUAG MRO: le président du conseil d'administration s'en va

Le président du conseil d'administration de RUAG MRO, Nicolas Perrin, va démissionner. Le Département ...
RUAG MRO: le président du conseil d'administration s'en va

RUAG MRO: le président du conseil d'administration s'en va

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Le président du conseil d'administration de RUAG MRO, Nicolas Perrin, va démissionner. Le Département de la défense l'annonce mardi au moment où l'entreprise d'armement est épinglée par un audit du Contrôle des finances pour sa gestion de la vente des chars Leopard 1.

Le Contrôle des finances (CDF) dévoile mardi un audit sur l'imbroglio entourant la vente de chars de combat de type Leopard 1. Le Département fédéral de la défense (DDPS) et l'Administration fédérale des finances (AFD), propriétaires de RUAG MRO, réagissent le jour même en publiant un communiqué.

Ces derniers 'déplorent les manquements constatés par le CDF dans le système de gestion de la conformité de RUAG MRO et les prennent au sérieux. RUAG MRO doit immédiatement corriger ces manquements et renforcer la conformité'.

Les services propriétaires attendent de la société RUAG MRO qu'elle remédie immédiatement aux manquements manifestes qui existent au niveau de son organisation, de ses processus et de ses activités commerciales et qu'elle les tienne informés.

Démission

Afin que RUAG MRO puisse accomplir ses tâches sur des bases saines et avec de nouvelles forces, le président du conseil d'administration, Nicolas Perrin, a décidé de démissionner. En accord avec le DDPS, précise le communiqué.

M. Perrin se tient à disposition en tant que président du conseil d'administration pour assurer la transition jusqu'à ce que son successeur soit en poste. Le rapport du CDF ne constate aucun comportement pénalement répréhensible, précise le DDPS.

En raison des incohérences apparues lors de l'affaire des chars Leopard 1, la cheffe du DDPS, la présidente de la Confédération Viola Amherd, avait demandé en août 2023 au CDF d'examiner la manière dont les directives avaient été respectées dans le cadre de cette affaire.

De son côté, Ruag MRO rappelle que l'achat et la gestion des Leopard court en partie sur la période de dissociation de l'entreprise Ruag. Ces années étaient marquées par la mise en place des structures de direction et des fonctions d'entreprise essentielles. Cela concernait également le système de gouvernance ainsi que la gestion des risques et le système de compliance, qui ont été développés et vérifiés. Une enquête interne est en cours.

/ATS
 

Actualités suivantes