Réforme des retraites et sécurité alimentaire au menu ce dimanche

Les Suisses statuent ce dimanche sur la réforme des retraites. Le projet veut faire travailler ...
Réforme des retraites et sécurité alimentaire au menu ce dimanche

Réforme des retraites et sécurité alimentaire au menu ce dimanche

Photo: Keystone

Les Suisses statuent ce dimanche sur la réforme des retraites. Le projet veut faire travailler les femmes jusqu'à 65 ans et demande des efforts sur le 2e pilier, mais il prévoit aussi une hausse des rentes AVS. L'issue du scrutin est très incertaine.

Les deux camps sont donnés au coude à coude. Le peuple vote séparément sur la réforme et sur son financement par une hausse de TVA (+0,6%), mais ces deux volets sont liés. Un seul échec fera tout capoter. Le changement de TVA nécessitant une modification de la constitution, il doit en outre être soutenu par la majorité du peuple et des cantons.

La prévoyance vieillesse 2020 vise à pérenniser le financement des retraites pour lui permettre de faire face à l'évolution de la société. Non seulement les femmes devront travailler un an de plus, mais dans le 2e pilier, le taux de conversion du capital en rente passera de 6,8 à 6%.

Pour compenser, les nouvelles rentes AVS seront augmentées de 70 francs et le plafond de rente pour les couples mariés relevé de 150 à 155%. Si la réforme passe, ce serait la première fois depuis 40 ans que les rentes AVS augmentent.

Equitable ou injuste

Cette mesure est restée en travers de la gorge du PLR, de l'UDC et d'une partie de l'économie, qui jugent la réforme trop généreuse et pénalisante pour les rentiers actuels et les jeunes. Le Conseil fédéral, le PS, les Verts, le PDC, le PBD et le PVL y voient au contraire un compromis équitable et indispensable pour financer les rentes à venir.

Mais la gauche est désunie. Le référendum contre la réforme a été lancé par des sections cantonales et syndicales opposées à la retraite des femmes à 65 ans.

Alain Berset joue gros. Selon le résultat, le scrutin représentera un brillant succès ou un cuisant échec pour le ministre des assurances sociales. Ses prédécesseurs radicaux se sont cassé les dents sur ce sujet.

Sécurité alimentaire

Le suspense est moins grand pour la sécurité alimentaire, également au menu des votations. Les Suisses devraient accepter le nouvel article constitutionnel proposé par le Parlement à la place d'une initiative populaire de l'Union suisse des paysans retirée en sa faveur.

Le texte prend en compte toute la chaîne de production des denrées alimentaires. La Confédération devra créer les conditions pour préserver les bases de production agricole et veiller à une production adaptée aux conditions locales en utilisant les ressources naturelles de manière efficiente.

L'agriculture et le secteur agroalimentaire devront répondre aux exigences du marché, tout en contribuant au développement durable. Les denrées alimentaires devront être utilisées de manière à réduire le gaspillage. Le Conseil fédéral, les associations environnementales, l'industrie agroalimentaire et tous les partis siégeant au Parlement militent pour le 'oui'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus