Résolution socialiste pour la diversité des médias

L'assemblée des délégués du PS a adopté samedi à Altdorf une résolution en faveur d'un paysage ...
Résolution socialiste pour la diversité des médias

Résolution socialiste pour la diversité des médias

Photo: KEYSTONE/APA/APA/HELMUT FOHRINGER

L'assemblée des délégués du PS a adopté samedi à Altdorf une résolution en faveur d'un paysage médiatique diversifié et de qualité. Le vote sur une autre résolution s'opposant aux JO de 2026 en Suisse a été reporté.

Le journalisme 'ne peut être abandonné ni au marché ni à l'esprit de rendement des grands éditeurs'. Le 'démantèlement des prestations journalistiques met en péril l'offre médiatique de base', souligne la résolution adoptée samedi à l'unanimité par l'assemblée des délégués du PS. L'objectif est d'examiner comment la Confédération pourrait participer 'à une agence télégraphique (de presse) indépendante et à but non lucratif'.

Modèle d'affaire plus viable

Des médias de qualité qui assurent un journalisme critique dans toutes les langues nationales sont 'une condition préalable au bon fonctionnement d'une démocratie. La disparition de L'Hebdo, les suppressions d'emplois au journal Le Temps et la 'réduction massive des effectifs de l'ats', notamment, montrent que le modèle d'affaire actuel du journalisme n'est plus viable.

'C'est donc une tâche politique de l'Etat que d'assurer l'avenir des médias indépendants.' Le PS veut un service public médiatique polyvalent qui ne soit pas axé uniquement sur les quotas et le rendement.

Une telle offre médiatique 'nécessite un financement direct et transcatégoriel du journalisme'. Sa conception doit être institutionnalisée indépendamment de l'Etat et 'pourrait se faire via une fondation'. La résolution exige aussi de la transparence de la part des entreprises médiatiques sur leur actionnariat.

Votation sur les JO

Les délégués ont aussi décidé de reporter le vote sur une résolution de la section grisonne s'opposant à la tenue des Jeux olympiques d'hiver en 2026 en Suisse. Elle demandait une votation populaire sur le sujet 'si le Conseil des Etats et le Conseil national y sont favorables'. Jeudi, le Conseil fédéral a déclaré qu'il était opposé à un vote sur les JO.

Le comité directeur du PS a demandé et obtenu de la section grisonne de suspendre la décision socialiste sur les JO jusqu'à ce que toutes les sections cantonales concernées par le projet 'Sion 2026', en particulier celle du Valais romand, aient pris position. Il est toutefois aussi d'avis que la mise sur pied de JO d'hiver présente 'plus de risques que de chances'.

/ATS