Retour à la croissance pour l'informatique en Suisse

La faîtière de l'industrie suisse des technologies de l'information et de la communication ...
Retour à la croissance pour l'informatique en Suisse

Retour à la croissance pour l'informatique en Suisse

Photo: KEYSTONE/EPA/FACEBOOK / HANDOUT

La faîtière de l'industrie suisse des technologies de l'information et de la communication (TIC) et de l'industrie en ligne Swico a publié ses chiffres trimestriels sur la situation économique du secteur.

Après la crise pandémique, les TIC ont entamé la reprise et atteignent désormais le seuil de croissance à 100 points.

Les TIC en Suisse ont progressé de 16,2 points par rapport au trimestre dernier pour s'établir à 100 points, au niveau du seuil de croissance, d'après une étude publiée lundi.

'Nous avons atteint ici un tournant, qui est d'une grande importance psychologique pour l'ensemble du secteur des TIC, car cela montre que cette crise peut être surmontée' a estimé Giancarlo Palmisani, responsable marketing chez Swico.

Solide carnet de commandes

Au quatrième trimestre, les secteurs des services informatiques et du conseil ont ainsi dépassé le seuil des 100 points de croissance avec respectivement 104,7 points (+11,8) et 101,2 points (+17,2). La branche des services informatiques en particulier dispose d'un carnet de commandes solide et d'entrées de commande en hausse pour les trois prochains mois.

D'autres domaines d'activités se situent sous la barre des 100 points mais observent une progression trimestrielle importante, comme les technologies de l'information à 98,7 points (+27,3) ou celui des logiciels à 93,4 points (+9,8).

Une ombre au tableau, celle de l'électronique grand public, qui malgré une hausse de 16,3 points, stagne toujours bien en-dessous du seuil de croissance à 85,6 points. Le segment imprimerie/finition peine lui aussi à sortir de la crise avec 61,9 points pour une augmentation de 6,9 points.

'Les marchés sont encore fragiles à cause du Covid 19 et cela signifie pour nous que nous devons rester vigilants' a ainsi souligné M. Palmisani.

/ATS
 

Actualités suivantes