Roche dégage un bénéfice net en recul de 9% l'an dernier

Roche a dégagé en 2017 un bénéfice net en baisse de 9% en comparaison annuelle à 8,83 milliards ...
Roche dégage un bénéfice net en recul de 9% l'an dernier

Roche dégage un bénéfice net en recul de 9% l'an dernier

Photo: KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

Roche a dégagé en 2017 un bénéfice net en baisse de 9% en comparaison annuelle à 8,83 milliards de francs. Le chiffre d'affaires du groupe pharmaceutique bâlois a augmenté en revanche de 5% pour s'inscrire à 53,3 milliards.

La contraction du résultat net s'explique par des dépréciations sur les écarts d'acquisition et les actifs immatériels, a indiqué jeudi Roche. L'évolution tend à confirmer de récentes déclarations du directeur général Severin Schwann sur la rentabilité de la multinationale, qui est en quête de nouvelles sources de croissance.

Sur le plan opérationnel, le bénéfice de base a progressé de 3% pour atteindre 19 milliards de francs. Les deux divisions, Pharmaceuticals et Diagnostics, ont suivi des trajectoires identiques (+5% chacune), en réalisant des chiffres d'affaires respectifs de 41,2 milliards de francs et de 12,1 milliards.

D'une manière générale, la hausse des ventes a été portée par de nouveaux médicaments tels que Ocrevus, un traitement pour la sclérose en plaques.

Les revenus affichés par Roche l'an passé s'inscrivent dans le haut des attentes des analystes consultés par l'agence financière awp, tant au niveau du groupe qu'à celui des divisions. La rentabilité opérationnelle était anticipée par contre une vingtaine de millions de francs plus haut.

Dividende relevé

Les actionnaires de Roche ne sont pas oubliés. Le conseil d'administration leur propose un relèvement du dividende. La rémunération devrait être augmentée, sous réserve de l'aval de l'assemblée générale, de 10 centimes par bon de jouissance à 8,30 francs.

La multinationale anticipe pour cette année un chiffre d'affaires stable ou affichant une croissance 'dans la partie basse de la plage à un chiffre', à taux de change constants. Le bénéfice de base par titre rapporté aux activités devrait s'étoffer quant à lui de près de 10%. Hors impact de la réforme fiscale adoptée aux Etats-Unis, ce dernier indicateur devrait évoluer conformément aux recettes.

Le groupe rhénan fait par ailleurs miroiter une nouvelle progression du dividende.

/ATS