Roche rachète l'américain Promedior pour près de 1,4 milliard

Le groupe pharmaceutique Roche va racheter la société biotechnologique Promedior pour un montant ...
Roche rachète l'américain Promedior pour près de 1,4 milliard

Roche rachète l'américain Promedior pour près de 1,4 milliard

Photo: KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

Le groupe pharmaceutique Roche va racheter la société biotechnologique Promedior pour un montant maximum de 1,4 milliard de dollars (presque autant en francs).

Un accord définitif dans ce sens a été conclu entre les deux parties, indique vendredi la firme basée à Lexington, dans le Massachusetts.

Par cette opération, le mastodonte rhénan se porte acquéreur de tous les droits sur l'intégralité du portefeuille de molécules de Promedior contre les maladies fibrotiques, notamment son candidat PRM-151. Ce dernier a obtenu de la part du régulateur étasunien (FDA) le statut de percée thérapeutique pour le traitement de la fibrose pulmonaire idiopathiques (FPI), précise le communiqué.

Roche versera un montant initial de 390 millions de dollars, auquel s'ajouteront des versements d'étape pouvant totaliser jusqu'à 1 milliard en fonction de l'atteinte d'objectifs prédéterminés de développement, d'homologation et de ventes.

La transaction, dont les détails du calendrier n'ont pas été divulgués, doit encore recevoir le blanc-seing des autorités américaines de la concurrence.

'Avec nos antécédents éprouvés dans le traitement de la FPI avec l'Esbriet et dans les cancers hématologiques, nous sommes bien positionnés pour mettre à profit notre expertise clinique et commerciale pour apporter le PRM-151 aux patients aussi vite que possible', s'est réjoui James Sabry, responsable mondial des partenariats de Roche, cité dans le communiqué.

Principal médicament candidat de Promedior, le PRM-151 a démontré dans une étude de phase II un effet décélérateur du déclin de la fonction pulmonaire chez les patients atteints de FPI. Des données de suivi publiées dans la revue spécialisée Lancet en 2019 ont démontré des effets positifs jusqu'à 76 semaines.

/ATS
 

Actualités suivantes