Roche veut construire de nouvelles tours à Bâle

Roche veut construire quatre nouveaux immeubles dans la zone sud de son site bâlois, dont trois ...
Roche veut construire de nouvelles tours à Bâle

Roche veut construire quatre nouveaux immeubles dans la zone sud de son site bâlois, dont trois tours. Les travaux ne commenceront pas avant 2024.

Tous les bâtiments situés entre la Grenzacherstrasse et le Rhin seront détruits, à l'exception du bâtiment 1, actuellement le plus haut gratte-ciel de Suisse (178 mètres), et du bâtiment 21, siège historique datant de 1937, a annoncé le groupe pharmaceutique bâlois vendredi. Les immeubles qui seront démantelés ont été construits dans les années 1950 et abritent des activités administratives et de recherche.

Constructions plus aux normes

Pour Roche, ces constructions 'ne correspondent plus aux exigences actuelles de postes de travail durables et modernes'. En collaboration avec le bureau d'architectes bâlois Herzog & de Meuron, l'entreprise a décidé de repenser complètement cette zone. Elle prévoit une occupation au sol moins dense, faisant la part belle aux espaces verts et avec une 'nette ouverture visuelle vers le Rhin'.

Trois tours de bureaux d'une hauteur maximale de 130 mètres sont envisagées, ainsi qu'un bâtiment de forme circulaire dédié à l'accueil. Après l'achèvement des travaux, les piétons et les cyclistes disposeront de plus d’espace sur la promenade de la Solitude, souligne Roche. Cette promenade jouxte le site du groupe, au bord du fleuve, et mène au parc du même nom. Ce dernier pourrait être agrandi.

Les plans dévoilés vendredi servent de base et d’outil de visualisation pour la procédure de plan d'occupation des sols. Les coûts du projet n'ont pas été dévoilés. Mais la démolition des anciens bâtiments coûtera à elle seule environ 100 millions de francs.

'Engagement clair'

'Le projet de développement de la zone sud est le signe d’un nouvel engagement clair de Roche en faveur du site de Bâle et de la région', a communiqué le groupe. L'entreprise est déjà en train de construire de nouveaux immeubles dans la zone nord de son site bâlois, dont le bâtiment 2, qui mesurera 205 mètres et deviendra la nouvelle tour la plus élevée du pays. Elle atteint aujourd'hui 90 mètres.

Les collaborateurs qui travaillent actuellement dans les bâtiments voués à la destruction emménageront dans ces nouvelles structures en 2023. Entre le chantier en cours dans la zone nord et le projet annoncé dans la zone sud, le nombre total d'employés de Roche à Bâle pourrait passer de 6000 à 10'000.

/ATS
 

Actualités suivantes