Russie: le PIB s'est contracté de 2,1% en 2022

Le Produit intérieur brut (PIB) de la Russie s'est contracté de 2,1% en 2022, résistant mieux ...
Russie: le PIB s'est contracté de 2,1% en 2022

Russie: le PIB s'est contracté de 2,1% en 2022

Photo: KEYSTONE/AP/Mikhail Metzel

Le Produit intérieur brut (PIB) de la Russie s'est contracté de 2,1% en 2022, résistant mieux que prévu à l'impact des lourdes sanctions occidentales après l'offensive de Moscou en Ukraine, selon les statistiques officielles publiées lundi.

'Le PIB a baissé de 2,1%' en 2022 par rapport à l'année précédente, a indiqué l'Agence des statistiques (Rosstat) dans un communiqué.

Le ministère du Développement économique disait en septembre tabler sur une contraction du PIB de 2,9%, alors que la Banque centrale russe s'attendait en décembre à ce qu'elle se situe 'autour de -3%'.

Et selon une estimation donnée le 17 janvier par le président russe Vladimir Poutine, le PIB russe devait se contracter de 2,5% sur l'ensemble de l'année 2022, bien loin des prévisions apocalyptiques envisagées au printemps dernier, dans la foulée de l'offensive russe chez son voisin ukrainien.

Si nombre d'observateurs mettent en doute la fiabilité des chiffres avancés par les autorités russes, en raison notamment d'une opacité sur nombre d'indicateurs économiques depuis le début du conflit en Ukraine, l'économie russe semble avoir résisté mieux que prévu au choc des sanctions occidentales.

Fin janvier, le Fonds monétaire international (FMI) avait indiqué dans un rapport s'attendre à 'une contraction économique plus modérée que prévu en Russie en 2022 (estimée à -2,2 % contre -3,4 % prévus)', tout en estimant qu'elle devrait être 'suivie d'une croissance légèrement positive en 2023'.

Les statistiques de Rosstat sont publiées à la veille d'une allocution très attendue de M. Poutine au Parlement, qui interviendra à trois jours du premier anniversaire du déclenchement le 24 février 2022 de l'offensive russe en Ukraine, qui a provoqué une pluie de sanctions internationales contre la Russie.

L'inflation s'est stabilisée en janvier à près de 12% sur un an en Russie, selon Rosstat, après avoir flambé jusqu'à battre un record de vingt ans en avril dernier (17,8% sur un an) dans la foulée des premières sanctions occidentales.

Les prix, déjà en hausse en Russie en raison de la reprise post-pandémie de Covid-19 et de la flambée des prix des matières premières, avaient connu un embrasement au deuxième trimestre 2022, dans les semaines suivant le début de l'intervention militaire russe en Ukraine.

Début février, la Banque centrale de Russie a dit tabler sur une 'inflation annuelle entre 5 et 7% en 2023, pour revenir à 4% en 2024'.

En ce qui concerne le PIB, la présidente de la Banque centrale russe, Elvira Nabioullina, a affirmé s'attendre à ce qu'il 'repasse au +positif+ au milieu de cette année'.

Quant aux prévisions de PIB pour l'année 2023, 'la fourchette se situe entre -1% et +1%' -- soit entre une faible récession ou une croissance légère malgré les sanctions internationales --, a-t-elle déclaré aux journalistes.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus