Ryanair: nouvelle grève de pilotes irlandais, 24 vols annulés

La compagnie aérienne irlandaise Ryanair a dû annuler 24 vols prévus vendredi entre l'Irlande ...
Ryanair: nouvelle grève de pilotes irlandais, 24 vols annulés

Ryanair: nouvelle grève de pilotes irlandais, 24 vols annulés

Photo: KEYSTONE/EPA/STR

La compagnie aérienne irlandaise Ryanair a dû annuler 24 vols prévus vendredi entre l'Irlande et le Royaume-Uni, en raison d'un deuxième jour de grève de pilotes irlandais mécontents de leurs conditions d'emploi.

Ce mouvement social de pilotes intervient à quelques jours d'un appel à la grève distinct du personnel de cabine de Ryanair en Espagne, Portugal, Belgique et Italie, mercredi et jeudi prochain, qui a contraint la compagnie à annuler 600 vols en Europe - affectant 100'000 passagers.

'Une deuxième grève de 24 heures des pilotes de Ryanair membres de Ialpa est en cours', a expliqué vendredi le syndicat irlandais de pilotes Ialpa sur son compte Twitter.

Les grévistes irlandais réclament des améliorations de leur rémunération et congés annuels.

Ils avaient déjà mené une première grève jeudi 12 juillet pour les mêmes motifs, et ont déposé un préavis pour un troisième jour de grève le 24 juillet.

'Nous regrettons l'annulation de 24 vols vendredi', avait expliqué la compagnie irlandaise à bas coût sur Twitter plus tôt dans la semaine. 'Cela n'affecte toutefois que 4000 des 55'000 passagers prévus pour les vols entre l'Irlande et le Royaume-Uni ce vendredi. Au total, cela ne touche que 4000 des 430'000 passagers prévus sur les vols Ryanair dans toute l'Europe ce jour', a insisté la compagnie.

Elle a précisé que dès mercredi, plus de 90% des 4000 passagers touchés avaient obtenu un billet pour un vol alternatif ou avaient été remboursés.

Reconnaissance progressive des syndicats

Pendant les 32 premières années d'existence de Ryanair, les grèves ont été quasi-nulles et la compagnie refusait catégoriquement de reconnaître les syndicats.

Depuis la fin de l'année dernière toutefois, la compagnie a entamé des négociations avec des syndicats dans plusieurs pays pour les reconnaître formellement au cas par cas, sous la pression de pilotes mécontents de leurs conditions de travail.

Ce changement de direction à 180 degrés de la part de Ryanair est intervenu après une crise à l'automne dernier, lorsque la compagnie a dû annuler plusieurs milliers de vols du fait d'un problème de planning de ses pilotes - révélateur d'un malaise social parmi les employés.

Au-delà des pilotes, Ryanair a aussi commencé à reconnaître au compte-goutte des syndicats de personnel de cabine. Le dernier accord de reconnaissance en date a été annoncé jeudi avec le syndicat allemand Verdi, alors que deux syndicats de personnel de cabine ont été reconnus début juin en Italie.

/ATS
 

Actualités suivantes