Seco: la contraction économique moins forte que redouté en 2020

L'économie suisse a résisté à la pandémie de coronavirus et devrait même pouvoir retrouver ...
Seco: la contraction économique moins forte que redouté en 2020

Seco: la contraction économique moins forte que redouté en 2020

Photo: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

L'économie suisse a résisté à la pandémie de coronavirus et devrait même pouvoir retrouver son niveau d'avant la crise à la fin de l'année prochaine, d'après le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco). La dynamique de reprise devrait toutefois s'atténuer par la suite.

Le PIB suisse va reculer de 3,8% en 2020, soit le plus fort repli qu'a connu le pays depuis 1975, d'après les indications fournies par le Seco dans un communiqué lundi.

Cette prévision est bien meilleure que les perspectives établies en juin, qui laissaient augurer un recul à 6,2%.

Le Seco table par ailleurs sur un taux de chômage annuel moyen de 3,2%, contre une prévision de 3,8% en juin dernier.

Ce regain d'optimisme repose sur une reprise solide dès la fin du mois d'avril avec la fin des mesures de confinement mises en place par les autorités fédérales.

D'après le Seco, le premier semestre 2020 a ainsi été marqué par un retour fort à la consommation et aux investissements, avec un recours limité au chômage partiel.

Tous les secteurs économiques ne sont cependant pas sortis d'affaire: une partie de l'industrie manufacturière ainsi les acteurs qui dépendent du tourisme international et des grandes manifestations 'ont connu une reprise moins forte'.

Par conséquent, 'la reprise économique demeure limitée et la plupart des secteurs n'ont toujours pas renoué avec les chiffres de l'an passé', indique l'institution.

/ATS