Swiss subit une lourde perte d'exploitation au 1er trimestre

Swiss a subi de plein fouet les conséquences de la pandémie de coronavirus en début d'année ...
Swiss subit une lourde perte d'exploitation au 1er trimestre

Swiss subit une lourde perte d'exploitation au 1er trimestre

Photo: KEYSTONE/EPA/DIVYAKANT SOLANKI

Swiss a subi de plein fouet les conséquences de la pandémie de coronavirus en début d'année. La compagnie aérienne a enregistré une perte d'exploitation de 84,1 millions de francs au premier trimestre, après un bénéfice opérationnel de 48,3 millions un an plus tôt.

Entre janvier et fin mars, le chiffre d'affaires a reculé de 20% en comparaison annuelle à 923 millions de francs, a détaillé la filiale de Lufthansa mercredi dans un communiqué.

Swiss a transporté 21,4% de passagers en moins - pour un total de près de 3 millions de personnes pendant la période sous revue - et le coefficient d'occupation des sièges a baissé de 5,3 points pour atteindre en moyenne 73,3%. Le nombre de vols s'est replié de 19,2% à 27'270 rotations.

'L'évolution de la situation restant très incertaine, il est impossible d'établir des prévisions de résultats pour l'ensemble de l'année 2020', a averti la direction du transporteur national.

Le directeur financier Markus Binkert a précisé que 'grâce au soutien financier du groupe Lufthansa et à l'aide gouvernementale garantie par le Conseil fédéral, nous serons en mesure de faire face à nos difficultés de trésorerie. Nous ferons bien évidemment tout ce qui est en notre pouvoir pour rembourser le plus rapidement possible les emprunts contractés, plus intérêts'.

Reprise sur deux à trois ans

Le Conseil fédéral a décidé fin avril de demander au Parlement près de 1,9 milliard de francs pour soutenir le secteur aérien, dont 1,5 milliard pour Swiss et sa filiale de vols de vacances Edelweiss.

Après avoir réduit ses vols au strict minimum entre mi-mars et fin mai, Swiss va progressivement augmenter son programme de desserte à partir de juin et proposer pendant ce mois 15% à 20% du programme initial.

'Nous allons augmenter par étapes notre programme de vols à Zurich et à Genève. Notre objectif est de rétablir les liaisons intercontinentales directes', a précisé le patron Thomas Klühr, soulignant que 'la reprise se fera progressivement et prendra deux à trois ans'.

Le directeur commercial Tamur Goudarzi avait récemment averti que Swiss ne devrait renouer qu'en 2023 avec le chiffre d'affaires de l'année dernière.

Sa maison-mère, l'allemande Lufthansa, est aussi en mauvaise posture. Le transporteur aérien allemand, qui fait l'objet d'un plan de sauvetage inédit, a fait état mercredi d'une perte nette de 2,1 milliards d'euros (2,25 milliards de francs) au premier trimestre et annoncé une 'profonde restructuration' de toutes ses branches.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus