Swissgrid inquiet de l'absence d'accord sur l'électricité avec l'UE

Swissgrid a réalisé un bénéfice net de 65,6 millions de francs en 2018, un chiffre stable sur ...
Swissgrid inquiet de l'absence d'accord sur l'électricité avec l'UE

Swissgrid inquiet de l'absence d'accord sur l'électricité avec l'UE

Photo: KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

Swissgrid a réalisé un bénéfice net de 65,6 millions de francs en 2018, un chiffre stable sur un an (65,3 millions en 2017). Le gestionnaire national du réseau électrique à très haute tension s'inquiète de l'absence d'accord sur l'électricité entre la Suisse et l'UE.

'La participation de Swissgrid aux coopérations internationales est menacée compte tenu de l'absence d'un accord', a communiqué mercredi la société lors de l'annonce de ses résultats annuels. La Suisse a déjà été exclue du couplage des marchés basé sur les flux en Europe centrale, ce qui a entraîné un accroissement des flux imprévus à travers la Suisse, écrit Swissgrid.

En outre, cette 'exclusion' impacte négativement la sécurité du réseau, fait monter les coûts de redistribution, diminue la solidarité entre les gestionnaires de réseau et pourrait engendrer une baisse de la capacité d’importation. Or la Suisse est de plus en plus tributaire des importations en hiver, en raison de la réduction de la production domestique, selon Swissgrid.

Recherche de solutions

L'exploitant élabore des solutions pour pallier cette situation. En collaboration avec l'ensemble des gestionnaires de réseau d'Europe continentale, il cherche à concevoir des procédures opérationnelles de coopération pour la Suisse, même sans accord sur l'électricité.

Comme Swissgrid, Alpiq avait déjà fait part il y a dix jours de ses préoccupations quant à l'absence d'accord. Le directeur du groupe, qui produit environ un cinquième de l'électricité consommée en Suisse, a déclaré le 25 mars dans la NZZ que la sécurité d'approvisionnement de la Suisse était menacée. L'accord sur l'électricité est bloqué en raison de l'absence d'un accord-cadre avec l'UE, a souligné Jens Alder.

Stockage d'énergie insuffisant

Swissgrid approuve la discussion concernant la sécurité de l'approvisionnement dans la révision actuelle de la loi sur l'approvisionnement en électricité. La société est néanmoins critique à l'égard de la solution proposée, soit une réserve de stockage. Les compétences et les responsabilités pour sa conception concrète doivent être clarifiées.

De plus, un 'simple' stockage de l'énergie disponible - par exemple sous forme de lacs d'accumulation pour les barrages - n'apporte pas au système le 'plus' d'énergie nécessaire. 'Ce n'est qu'avec l'intégration dans le marché européen de l'électricité que des solutions durables pourront être trouvées pour la sécurité de l'approvisionnement.'

Résultat 'solide'

Financièrement, Swissgrid, dont le siège se trouve désormais à Aarau, affiche un résultat 'solide', selon son directeur Yves Zumwald. Le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) s'est élevé à 119,4 millions de francs en 2018, en baisse de 4,4% sur un an. Les charges d'exploitation ont diminué de 14,9 millions de francs, à 184,8 millions.

En 2018, Swissgrid a pu démarrer la construction de deux importants projets de ligne du 'Réseau stratégique 2025' en Valais et dans le canton d'Argovie. Le premier câblage souterrain de Suisse sur le niveau de tension 380 kV verra le jour à Bözberg (AG). Et les premiers pylônes électriques sont en cours de construction sur le tronçon situé entre Chamoson et Chippis (VS).

Pour cette année, l'exploitant prévoit un volume d'investissement pour la modernisation et la transformation du réseau comparable à celui de 2018.

/ATS
 

Actualités suivantes