Swissmedic autorise un troisième vaccin contre le Covid-19

Swissmedic a autorisé pour une durée limitée le vaccin contre le Covid-19 du groupe pharmaceutique ...
Swissmedic autorise un troisième vaccin contre le Covid-19

Swissmedic autorise un troisième vaccin contre le Covid-19

Photo: KEYSTONE/DPA/UWE ZUCCHI

Swissmedic a autorisé le vaccin contre le Covid-19 du groupe pharmaceutique Johnson & Johnson pour les personnes de 18 ans et plus. Trois vaccins peuvent donc être officiellement commercialisés en Suisse contre le Covid-19, mais l'OFSP renonce au dernier autorisé.

Le 'Covid-19 Vaccine Janssen' à vecteur reposant sur un adénovirus humain ne nécessite qu’une seule administration. Les données d’études soumises révèlent une efficacité moyenne de 66,9% dans les groupes d’âge étudiés, a communiqué lundi Swissmedic.

L’entreprise Janssen-Cilag AG, filiale du groupe américain actif dans le domaine de la santé Johnson & Johnson, a présenté le 7 décembre 2020 à Swissmedic une demande d’autorisation de mise sur le marché pour son candidat vaccin.

Après avoir soigneusement examiné toute la documentation fournie, Swissmedic autorise la mise sur le marché du vaccin pour une durée limitée.

La demande a été examinée à un rythme très accéléré, dans le cadre d’une procédure de soumission en continu, précise Swissmedic. Les résultats des études en cours et les réponses aux questions posées ont été présentés par l’entreprise en continu et examinés dès qu’ils étaient disponibles.

Pas de contrat avec la Suisse

La Suisse renonce toutefois au vaccin de Johnson & Johnson: il y a une dizaine de jours, la vice-directrice de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) Nora Kronig expliquait que la livraison du vaccin Janssen n'est possible qu'à partir du 3e trimestre, donc trop tardive pour la Suisse. Actuellement, l'OFSP se concentre sur les vaccins à ARNm, comme celui de Pfizer/Biontech, qui sont plus efficaces.

Lundi, l'OFSP a déclaré à Keystone-ATS qu'il reste en contact avec différents producteurs de vaccins. Pour des raisons tactiques, il ne se prononce pas sur des négociations en cours.

A droite, des voix s'élèvent. 'C'est un échec de notre approvisionnement en vaccins. Il faut commander plus de vaccins, auprès de fabricants différents, quitte à payer plus cher, quitte à en acheter beaucoup trop', a déclaré la conseillère nationale Isabelle Moret (PLR/VD) lundi soir au 19h30 de la RTS. Elle appelle à reprendre la négociation avec Johnson & Johnson, d'autant plus que l'entreprise est implantée en Suisse, 'le pays de la pharma'.

Dose unique

Le vaccin, qui est administré en une dose unique, est autorisé pour les personnes de 18 ans et plus. Il est basé sur un adénovirus humain (virus du rhume humain) qui contient le plan de construction de la protéine Spike du coronavirus SARS-CoV-2, qui est le déclencheur de la réponse immunitaire souhaitée contre le virus dans les cellules immunitaires humaines.

Les données d’études soumises montrent qu’une efficacité comprise entre 64,2% (groupe des 18 à 64 ans) et 82,4% (65 ans et plus) a été constatée 14 jours après la vaccination dans tous les groupes d’âge étudiés. Cette vaccination permet de prévenir à près de 85% les formes graves et critiques du Covid-19.

De plus, il a été prouvé qu’il agit bien en présence des mutations dominantes au Brésil et en Afrique du Sud (variants du SARS-CoV-2).

Les effets secondaires les plus fréquemment rapportés lors des études cliniques étaient des céphalées, une fatigue, des douleurs au point d’injection et des nausées. La plupart des réactions vaccinales sont apparues dans un délai d’un à deux jours après la vaccination et ont été de courte durée, d'un à deux jours.

Stockage

Le vaccin peut être stocké sous forme congelée à une température comprise entre -25 °C et -15 °C et transporté congelé ou décongelé à une température comprise entre 2 °C et 8 °C. Une fois sorti du congélateur, le vaccin non ouvert se conserve jusqu’à trois mois au réfrigérateur.

En autorisant le vaccin de Johnson & Johnson, Swissmedic a donné une réponse positive à trois des quatre demandes d’autorisation qui lui ont été présentées jusqu’ici pour un vaccin contre le Covid-19. Il avait déjà autorisé les vaccins de Pfizer/BioNTech et de Moderna. La demande soumise par AstraZeneca est en cours d’examen.

/ATS