Toupins et bouquets pour la désalpe de Saint-Cergue (VD)

Toupin ou cloche autour du cou, coiffées d'un sapin orné de fleurs en papier, des centaines ...
Toupins et bouquets pour la désalpe de Saint-Cergue (VD)

Toupins et bouquets pour la désalpe de Saint-Cergue (VD)

Photo: KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

Toupin ou cloche autour du cou, coiffées d'un sapin orné de fleurs en papier, des centaines de vaches ont quitté samedi leur pâturage pour redescendre en plaine dans la région de Saint-Cergue (VD). Une vraie tradition, que les agriculteurs perpétuent.

Le troupeau de François Briggen et de son neveu Nicolas Berlie a parcouru près de 18 kilomètres. Parties des 'Fruitières de Nyon' vers 09h40, un pâturage propriété de la ville de Nyon, ses 104 vaches - pour l'essentiel des Red Holstein - ont rejoint vers 12h30 la ferme familiale de La Rippe.

Sans incident. 'Tout s'est bien passé. Il n'y a pas eu d'accrochage. Les vaches étaient calmes', a expliqué François Briggen à Keystone-ATS. Exceptionnellement, en raison de la sécheresse, une partie du troupeau, soit une trentaine de vaches, quittera plus tard l'alpage. 'Il reste de l'herbe en haut', a-t-il expliqué.

Depuis mercredi, les agriculteurs s'activaient pour préparer l'événement. Il a fallu sortir les cloches et les toupins, les nettoyer. Placer des fils le long du trajet emprunté par le bétail. Et enfin, préparer les vaches. 'On leur lave la queue. On les ripoline un petit peu', a-t-il expliqué.

Huit vaches - avec toupin autour du cou et bouquet sur la tête - ont emmené le cortège. 'Ce sont de vieilles vaches, qui ont l'habitude du trajet. Elles dirigent les autres et restent devant jusqu'au bout', a raconté François Briggen.

Samedi, le temps était 'magnifique' pour les vaches: 'Ni trop froid, ni trop chaud. C'était agréable', a-t-il ajouté.

/ATS
 

Actualités suivantes