Tous les médias obtiendront une aide immédiate

Durement touchées par le coronavirus, radios, télévisions et presse écrite recevront une aide ...
Tous les médias obtiendront une aide immédiate

Tous les médias obtiendront une aide immédiate

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Durement touchées par le coronavirus, radios, télévisions et presse écrite recevront une aide immédiate. Le Conseil fédéral a adopté mercredi deux ordonnances de nécessité en ce sens. 40 millions proviennent de la redevance et 17,5 des caisses fédérales.

Radios et télévisions locales seront directement soutenues par une enveloppe de 30 millions de francs issus de la redevance radio-TV. Les radios locales commerciales titulaires d'une concession reçoivent 487'128 chacune. Les radios complémentaires à but non lucratif toucheront 145'132 francs par diffuseur.

Une aide de 901'327 francs est prévue pour les télévisions régionales. Les chaînes qui offrent des prestations d'information régionale, bénéficient d'une large audience et supportent des charges d'exploitation de plus d'un million de francs par an recevront la même somme.

Par ailleurs, la Confédération prend aussi en charge pendant six mois les coûts de l'agence de presse Keystone-ATS facturés aux médias électroniques. Une enveloppe de 10 millions de francs au maximum est mise à disposition. Cette somme provient aussi de la redevance radio-TV.

Cette possibilité ne figure pas dans l’ordonnance pour la presse écrite, a fait savoir Médias Suisses. L'organisation veut interpeller la Chancellerie fédérale à ce sujet.

Distribution gratuite

Le Conseil fédéral prévoit aussi une aide pour la presse écrite. Dès le 1er juin, les quotidiens et les hebdomadaires en abonnement de la presse locale et régionale seront distribués gratuitement pendant six mois. Cela coûtera 12,5 millions de francs à la Confédération.

Pour les journaux dont le tirage est supérieur à 40'000 exemplaires, la Confédération participera temporairement aux coûts de la distribution. Actuellement, ces titres n'ont pas droit à un soutien.

Un rabais de 27 centimes par exemplaire leur sera accordé. Au maximum cinq millions de francs sont mis à disposition. Dans les deux cas, les éditeurs ne pourront toucher cette manne qu'à condition de renoncer aux dividendes.

Le Conseil fédéral examinera dans six mois si le soutien doit être prolongé pour la presse écrite et pour l'agence Keystone-ATS. Les deux ordonnances répondent au mandat confié par le Parlement lors de la session extraordinaire.

/ATS
 

Actualités suivantes