Toyota dégage un bénéfice net annuel record en 2017/2018

Toyota a annoncé mercredi un bénéfice net de son exercice 2017-2018 en forte hausse de 36% ...
Toyota dégage un bénéfice net annuel record en 2017/2018

Toyota dégage un bénéfice net annuel record en 2017/2018

Photo: KEYSTONE/CYRIL ZINGARO

Toyota a annoncé mercredi un bénéfice net de son exercice 2017-2018 en forte hausse de 36%, atteignant un niveau inédit. Mais le géant japonais de l'automobile prévoit un recul de 15% pour l'exercice en cours.

Sur l'ensemble de l'année budgétaire bouclée fin mars, le constructeur a dégagé un résultat net de 2493,9 milliards de yens (22,5 milliards de francs), aidé par des gains de change (affaiblissement du yen face aux principales devises) et des réductions de coûts.

Il a aussi profité de la récente adoption d'une réforme fiscale par l'administration Trump qui s'est traduite par une importante diminution de ses impôts aux Etats-Unis.

Le bénéfice opérationnel a pour sa part augmenté de 20,3% à 2399,8 milliards de yens, mais il a chuté de plus de moitié en Amérique du Nord, son premier marché, affecté par des promotions commerciales pour tenter d'attirer les clients sur fond de ralentissement de l'activité. Malgré ces efforts, les ventes annuelles en volume ont décliné dans la zone, passant de 2,84 millions de véhicules à 2,80 millions.

Elles ont aussi diminué au Japon, à 2,25 millions d'unités (contre 2,27 millions un an plus tôt) et en Asie, tandis qu'elles ont progressé en Europe. Au total, le chiffre d'affaires s'est élevé de 6,5%, à 29'379,5 milliards de yens.

Repli en vue

Après ce cru record, Toyota prévoit un repli: le bénéfice net devrait descendre à 2120 milliards de yens cette année, tandis que le profit d'exploitation est attendu en baisse de 4,2% à 2300 milliards de yens, pour des recettes de 29'000 milliards de yens (-1,3%).

L'an dernier, le constructeur avait également livré des prévisions initiales pessimistes, avant de les relever à trois reprises. Il a par ailleurs annoncé un nouveau programme de rachat d'actions d'un montant maximum de 300 milliards de yens.

Dans la foulée de cette publication, l'action montait de près de 3% à la Bourse de Tokyo.

/ATS
 

Actualités suivantes