USA: La Fed donne un nouveau tour de vis monétaire

La banque centrale des Etats-Unis (Fed) a donné mercredi un nouveau tour de vis monétaire. ...
USA: La Fed donne un nouveau tour de vis monétaire

USA: La Fed donne un nouveau tour de vis monétaire

Photo: Keystone

La banque centrale des Etats-Unis (Fed) a donné mercredi un nouveau tour de vis monétaire. Elle a relevé ses taux d'intérêt face à la bonne santé de l'économie américaine, tout en ouvrant la voie à une prochaine réduction de son bilan.

A l'issue d'une réunion de deux jours à Washington, son comité de politique monétaire (FOMC) a augmenté d'un quart de point la fourchette du taux interbancaire au jour le jour, qui évoluera désormais entre 1% et 1,25%.

Conformément aux attentes des analystes, la Fed relève donc le coût du crédit aux Etats-Unis pour la quatrième fois depuis l'éclatement de la crise financière de 2008, qui l'avait contrainte à mettre en place une politique sans précédent de taux zéro pour stimuler la reprise.

Trois de ces hausses sont survenues depuis l'élection en novembre de Donald Trump, qui a promis de doper la croissance américaine mais dont l'agenda économique, encore flou, pâtit du climat politique tendu à Washington.

Créations d'emplois

Dans son communiqué, le FOMC justifie sa décision en se félicitant que les créations d'emplois aient été 'solides' depuis le début de l'année, malgré un récent tassement. Le taux de chômage aux Etats-Unis est tombé en mai à son plus bas niveau en 16 ans (4,3%) en dépit de créations d'emplois décevantes ce mois-ci.

La Fed note également que les dépenses des ménages, traditionnel moteur de la croissance américaine, ont 'accéléré' et que l'investissement des entreprises, point noir de ces récentes années, semble 'continuer de se développer'.

'L'activité économique a progressé modérément jusque-là cette année', résume la Fed.

Mesurée sur le long terme

La banque centrale a d'ailleurs revu à la hausse mercredi sa prévision de croissance économique cette année, à 2,2% contre 2,1% attendu jusqu'à présent, semblant ainsi indifférente à de récents indicateurs décevants.

Sur le long terme, la Banque centrale reste toutefois très mesurée en prédisant une décélération à 1,8%, loin des 3% annuels promis par l'administration Trump.

Réduction du bilan

La Fed a également annoncé mercredi qu'elle pourrait entamer 'cette année' une réduction de son vaste bilan en commençant à revendre les milliers de milliards de dollars d'obligations et de bons du Trésor qu'elle a acquis depuis la crise financière pour faire baisser les taux à long terme et fluidifier le crédit.

La banque centrale américaine a ainsi accumulé un bilan de 4500 milliards de dollars en bons du Trésor et titres appuyés sur des créances immobilières.

Signe de prudence, elle ne se lancera toutefois dans cette opération risquée et synonyme de resserrement monétaire supplémentaire qu'à la condition que 'l'économie évolue globalement comme prévu', assure son communiqué.

/ATS
 

Actualités suivantes