USM Haller vise les 200 millions de chiffre d'affaires

Après une année 2015 difficile, USM Haller est parvenue à surmonter le choc du franc fort. ...
USM Haller vise les 200 millions de chiffre d'affaires

USM Haller vise les 200 millions de chiffre d'affaires

Photo: Keystone

Après une année 2015 difficile, USM Haller est parvenue à surmonter le choc du franc fort. Alexandre Schärer, le président du fabricant bernois célèbre pour ses étagères métalliques modulables, vise cette année un chiffre d'affaires de près de 200 millions de francs.

Pour faire face à la vigueur du franc, après l'abandon mi-janvier 2015 par la Banque nationale suisse du taux plancher liant franc et euro, l'entreprise familiale sise à Gümlingen a dû se résoudre à ajuster ses prix. Dans la zone euro, ceux-ci ont augmenté de 5%, alors qu'en Suisse ils ont baissé de 10%.

Ces mesures nous ont permis de stabiliser le chiffre d'affaires, réalisé à raison de 70% dans la zone euro, explique Alexandre Schärer dans une interview publiée dans Le Matin Dimanche. Pour l'année en cours, la performance de l'an passé n'a pas encore été atteinte, mais les mois de septembre, octobre et novembre sont les plus dynamiques.

'Nous devrions donc arriver au niveau de 2015 et afficher une croissance de 2%, mais avec un volume des ventes plus important', soit un peu en dessous de 200 millions de francs précise M. Schärer. En matière de volumes, 'nous vendons 1,5 million de sphères de laiton, assez de tubes pour relier Münsingen à Moscou et les plaques métalliques que l'on nous achète permettent de couvrir 50 terrains de football', note le président d'USM Haller.

Exposées au MoMA

Objet de design culte, les célèbres étagères, constituées de tubes d'acier reliés à des boules de laiton et de plaques noires ou colorées, sont exposées depuis 2001 au Museum of Modern Art (MoMA) de New York. Ce système d'ameublement a été créé en 1963 par le designer et architecte soleurois Fritz Haller, décédé en 2012.

Si USM Haller a pu surmonter la crise du franc fort en augmentant ses volumes, l'entreprise a souffert du vote sur l'immigration de masse. 'Pas pour des questions d'emplois, mais les entreprises suisses réduisent leurs investissements ou attendent avant de le faire. Depuis deux ans et demi, ces décisions prennent bien plus de temps qu'auparavant', explique M. Schärer.

Revenant sur la délocalisation de l'activité de montage pour le marché européen en Allemagne, le président de USM Haller indique que celle-ci devrait être réalisée l'an prochain. La mesure restera 'sans impact pour nos employés d'ici'.

Le système d'étagères représente 70% des ventes d'USM Haller et les tables 20%. Le reste est composé d'accessoires, comme par exemple des cloisons modulables pour les bureaux.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes