Un franc mis dans un parc régional en rapporte jusqu'à 6 fois plus

Les parcs naturels régionaux constituent un investissement rentable pour le secteur public ...
Un franc mis dans un parc régional en rapporte jusqu'à 6 fois plus

Un franc mis dans un parc régional en rapporte jusqu'à 6 fois plus

Photo: Guillaume Megevand

Les parcs naturels régionaux constituent un investissement rentable pour le secteur public. Un franc injecté en rapporte jusqu'à six fois plus, montre une étude de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ).

Quatre parcs de trois régions linguistiques ont été passés en revue. Tous apportent une forte valeur ajoutée à leur région. Elle est de 8,8 millions de francs (contre 1,35 million investi) pour le parc Ela (GR), de 7,3 millions (1,5 million) pour celui du Gantrisch (BE/FR), de 3,7 millions (0,8 million) pour celui de la vallée de Binn (VS) et de 1,7 million (1,1 million) pour celui du Jura vaudois.

Les parcs génèrent aussi du travail. Celui du Gantrisch permet la création de 87 emplois à plein temps dans le secteur touristique, l'Ela 82, celui de la vallée de Binn 40 et celui du Jura vaudois 18. 'Ce constat constitue un argument solide pour la pérennité des différents parcs', résume lundi dans un communiqué du Réseau des parcs suisses son directeur Christian Stauffer.

Tourisme de proximité

Les chercheurs se sont aussi intéressés au profil des personnes qui se rendent dans les parcs. Première observation: il s'agit d'un tourisme de proximité. Pas moins de 80 à 90% des visiteurs viennent de Suisse. Ils sont, en moyenne, âgés d'une cinquantaine d'années et se déplacent en couple ou en famille. Le plus souvent, ils pratiquent la randonnée. Beaucoup sont des habitués.

Même si plus des trois quarts des sondés se disent très satisfaits de leur séjour, il reste des progrès à faire, notamment en ce qui concerne la desserte en transports publics et l'accessibilité de l'information. En outre, il est possible d'accroître encore la valeur ajoutée en augmentant les offres payantes et les capacités d'hébergement. La promotion des offres pourrait aussi être améliorée.

Etude ambitieuse

L'étude a été réalisée de mai 2017 à avril 2018, sur mandat du Réseau des parcs suisses. Les scientifiques ont distribué des questionnaires et compté les visiteurs des quatre parcs retenus. Au total, 4577 questionnaires ont été complétés et renvoyés.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus