Un trafic touristique plus calme que d'habitude

L'été stimule quelque peu les envies de déplacements, mais ils restent toutefois très inférieurs ...
Un trafic touristique plus calme que d'habitude

Un trafic touristique plus calme que d'habitude

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

L'été stimule quelque peu les envies de déplacements, mais ils restent toutefois très inférieurs à la norme. Le week-end a été nettement plus calme, sur les rails comme dans les airs, comme le montre une comparaison avec les chiffres de l'été dernier.

Même l'entrée nord du Gothard était moins sollicitée que d'ordinaire. La file des voitures en route vers le sud n'a pas dépassé 6 kilomètres. Les automobilistes ont donc dû patienter environ une heure pour emprunter le tunnel. Les temps d'attente pour la route du San-Bernardino restaient également modérés.

Les vacanciers sur le chemin du retour ont formé une file d'environ 3 kilomètres samedi vers midi, entre Quinto et Airolo (TI). Leur temps d'attente était d'environ une demi-heure, selon les estimations du TCS. Or la colonne s'est rapidement résorbée sur les deux versants, à partir de 16h00.

Dimanche la file n'a guère dépassé 2 kilomètres. Ces flux sont très inférieurs à ceux observés les années précédentes, indique la police cantonale uranaise.

Elle affirme également avoir relevé davantage de plaques suisses que d'habitude. Les véhicules en provenance des pays du nord de l'Europe semblaient en effet plus nombreux les années précédentes, a déclaré à Keystone-ATS l'officier de faction Manuela Hobi.

25'000 passagers au lieu de 110'000

L'aéroport de Zurich n'a pas vécu la cohue des années précédentes. Les pics de fréquentation n'ont guère dépassé les 25'000 personnes, selon la porte-parole Raffaela Stelzer. Ce chiffre est en nette augmentation par rapport au début du mois de juillet, mais il représente à peine le quart du nombre de passagers enregistrés l'été passé à la même époque.

L'Espagne, la Grèce, le Portugal, l'Italie et l'Allemagne sont les destinations les plus prisées du moment. Les villes d'Europe restent les plus courues, en particulier: Vienne, Berlin, Belgrade, Londres, Palma, Francfort, Hambourg, Porto, Pristina et Lisbonne, énumère Raffaela Stelzer. L'aéroport de Zurich escompte 3398 départs et atterrissages en juillet 2020, ce qui représente à peine 30% du volume de l'an passé.

A l'aéroport de Bâle, les cadences sont également réduites et ce sont actuellement 80 destinations qui sont desservies, contre 100 l'an passé. Quant au taux de remplissage des avions au départ de l'EuroAirport, il serait de 70%, selon la porte-parole, Claire Freudenberger. Elle précise encore que le port du masque est obligatoire dans l'ensemble du terminal et qu'il est recommandé pour l'ensemble du voyage.

Quelques trains rallongés

Le trafic ferroviaire aussi reprend lentement. Entre le 13 et le 19 juillet, le taux d'occupation des trains était de 65% pour les trajets longue distance et de 75 % pour le transport régional, comme l'a précisé le porte-parole des CFF Oli Dischoe, interrogé par Keystone-ATS.

Les CFF ont rallongé certains trains pour le week-end, en prévision des trajets de loisir. Ce sont principalement l'axe nord-sud, et celui du Pied-du Jura qui ont fait l'objet de telles mesures. Quelques trains de renfort ont été mis en service.

Le Pied-du Jura a en particulier enregistré un nombre accru de visiteurs, notamment en raison de l'interruption momentanée de la ligne Berne-Fribourg.

/ATS