Une campagne de prospection du sous-sol démarre lundi sur La Côte

Une campagne de prospection du sous-sol de La Côte débute lundi. D'une durée de trois semaines ...
Une campagne de prospection du sous-sol démarre lundi sur La Côte

Une campagne de prospection du sous-sol démarre lundi sur La Côte

Photo: Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Une campagne de prospection du sous-sol de La Côte débute lundi. D'une durée de trois semaines, elle a pour but de mesurer avec précision le potentiel des ressources géothermiques dans une trentaine de communes des districts de Morges et de Nyon.

Dans le cadre de ce projet baptisé 'EnergeÔ La Côte', les mesures géophysiques seront réalisées à l'aide de trois camions vibreurs. La campagne de prospection sera effectuée la nuit afin d'éviter au maximum les ondes parasites qui pourraient survenir en journée, annonce EnergeÔ vendredi dans un communiqué.

Les vibrations provoquées par ces trois camions sont similaires au bruit engendré par le passage d'un véhicule militaire ou d'une lourde machine agricole. Les nuisances occasionnées seront perceptibles durant environ 30 secondes. La population a été sensibilisée.

La campagne, qui se déroulera en semaine, est scindée en deux tracés: une ligne de 11 km allant de Bière à Montricher et une seconde, de 27 km, partant de Nyon jusque dans la région d'Aubonne/Etoy. L'itinéraire inclura également Vinzel, afin de croiser les données de surface avec celles qui seront obtenues grâce au forage prévu en été 2022 dans cette commune.

Résultats en 2022

L'exploitation des réservoirs permettrait de chauffer de nombreux ménages et entreprises de la région de La Côte, souligne le communiqué. Des premières estimations devraient être disponibles en fin de campagne. Les résultats définitifs seront connus au premier trimestre 2022.

Si les conclusions s'avérèrent positives, des projets de forages géothermiques de moyenne profondeur (de 1000 à 2000 mètres) seront initiés. Ils contribueront, à terme, à la réduction significative des émissions de CO2 dans la région.

Projets de forage

L'Office fédéral de l'énergie (OFEN) a décidé d'octroyer au projet une contribution de 60% des coûts éligibles, soit près de 3,4 millions de francs. Pour les experts de la Confédération, la campagne améliorera significativement les probabilités de localiser plusieurs réservoirs géothermiques.

La base de cette contribution est la loi sur le CO2. Depuis 2018, elle permet de soutenir l'utilisation directe de la géothermie pour la production de chaleur, afin de contribuer à réduire les émissions de CO2 dans le secteur des bâtiments.

Droit exclusif

À la suite de la procédure de mise à l'enquête sans opposition, cette campagne de prospection peut être lancée grâce à l'obtention, le 15 juin dernier, d'un 'permis de recherche en surface', ainsi que d'une autorisation de méthodes spéciales délivrés par le Département vaudois de l'environnement et de la sécurité (DES).

Selon la loi cantonale sur les ressources naturelles du sous-sol, ce permis octroie un droit exclusif à EnergeÔ SA. Il couvre une zone de prospection qui s'étend principalement sur le district de Nyon et sur la partie sud-ouest du district de Morges, soit une surface totale de 414 km2.

Le projet EnergeÔ La Côte réunit plusieurs partenaires: la Société électrique des forces de l'Aubonne (SEFA), la Société électrique intercommunale de La Côte (SEIC), les Services industriels de la Ville de Nyon (SIN), ainsi que Romande Energie.

/ATS
 

Actualités suivantes