Une faille de sécurité compromet 50 millions de comptes Facebook

Facebook a révélé vendredi une faille de sécurité affectant 'presque 50 millions de comptes' ...
Une faille de sécurité compromet 50 millions de comptes Facebook

Une faille de sécurité compromet 50 millions de comptes Facebook

Photo: KEYSTONE/AP/THIBAULT CAMUS

Facebook a annoncé vendredi que son équipe d'ingénieurs avait découvert une faille de sécurité touchant près de 50 millions de comptes. Les pirates ont pu prendre le contrôle des comptes d'utilisateurs et accéder à leurs données.

Les équipes du réseau social ont découvert le 25 septembre 'un problème de sécurité affectant près de 50 millions de comptes. Nous prenons cela extrêmement au sérieux', a écrit le groupe dans un communiqué, indiquant 'prendre des actions immédiates'.

'La faille a été réparée hier (jeudi) soir', a précisé le patron de Facebook Mark Zuckerberg, qui a personnellement participé à une conférence téléphonique avec des journalistes. Le FBI, la police fédérale américaine, s'est saisie de l'affaire.

Mots de passe non compromis

Les pirates ont eu accès à des données via l'outil 'aperçu du profil en tant que', qui permet de voir ce que les autres utilisateurs voient de son propre profil, explique Facebook. Ils ont pu accéder à des données figurant dans les profils (genre, ville d'origine...), mais sans que l'on sache ce qu'ils en avaient fait ou comptaient en faire, ont précisé les responsables du groupe.

Ils ne se sont, semble-t-il, en revanche pas servi de cette faille pour mettre des publications sur les comptes piratés, selon le groupe. Facebook indique également que les mots de passe n'ont pas été compromis.

Facebook a réinitialisé l'accès à la plate-forme des 50 millions de comptes affectés et, par précaution, en a réinitialisé 40 millions d'autres. Pas moins de 90 millions d'utilisateurs de la plate-forme ont donc dû se reconnecter. La fonction 'voir en tant que' a été provisoirement désactivée.

Ce piratage 'montre une nouvelle fois que nous sommes dans une course à l'armement' avec 'des attaques constantes' destinées à 'voler des informations', a dit Mark Zuckerberg. Il a assuré que le groupe devait toujours être 'plus proactif' face aux menaces.

Nouveau déboire

C'est un nouveau déboire pour le premier réseau social du monde et ses plus de 2 milliards d'usagers à travers le monde. La confiance des utilisateurs a été passablement ébranlée depuis plusieurs mois par plusieurs scandales, dont la révélation du partage de données personnelles à des fins politiques à l'insu des usagers ou encore la diffusion de messages destinés à influer secrètement sur les élections dans plusieurs pays, y compris en France ou aux Etats-Unis.

A la suite de ces annonces, le titre Facebook a perdu plus de 3% en milieu de séance à Wall Street, alors que le S&P 500 est resté inchangé.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus