Une initiative pour plus d'arbres et moins de voitures en ville

A Genève, l'association Actif Trafic lance une initiative législative cantonale pour le 'Climat ...
Une initiative pour plus d'arbres et moins de voitures en ville

Une initiative pour plus d'arbres et moins de voitures en ville

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

A Genève, l'association Actif Trafic lance une initiative législative cantonale pour le 'Climat urbain'. Objectif: lutter contre le réchauffement climatique en donnant plus de place aux arbres et à la mobilité durable en ville.

L'initiative demande à ce que chaque année, pendant dix ans, 1% de la voie publique soit retirée au trafic individuel motorisé pour être transformé, pour moitié en espaces végétalisés et pour l'autre moitié en infrastructures pour la mobilité douce et les transports publics. La mesure s'appliquera sur le territoire des treize communes genevoises de plus de 10'000 habitants, dont la Ville de Genève.

'Cette initiative vise à s'attaquer aux causes et aux conséquences du réchauffement climatique en diminuant l'espace dévolu à la voiture', a indiqué jeudi devant les médias Thibault Schneeberger, coordinateur en Suisse romande d'Actif Trafic. Et de rappeler qu'un tiers des émissions de CO2 en Suisse sont dues au trafic. 'La priorité est d'agir en ville', a-t-il souligné.

C'est aussi en ville que la hausse des températures est la plus marquée en raison de la réflexion du soleil sur l'asphalte, le peu de végétation ainsi que la concentration de moteurs et de sources d'énergie. Selon le Réseau de recherche sur le changement climatique urbain, Genève se classe en deuxième position des villes qui subiront le pire réchauffement: 2,5 degrés de plus en 2030 et jusqu'à 7 degrés en 2080.

'Usage plus social'

L'initiative prévoit de suspendre le principe de compensation obligatoire du stationnement, selon lequel toute place supprimée en surface doit être compensée ailleurs. 'La voirie aura un autre usage, plus social, que le trafic individuel motorisé', a salué Caroline Marti, présidente de l'Association transports et environnement. La mise en oeuvre sera suivie par une commission consultative.

L'initiative 'Climat urbain' est soutenue par plus de 25 organisations, dont des associations environnementales, d'habitants et syndicales ainsi que les partis de gauche et les Verts libéraux. Selon Thibault Schneeberger, des initiatives similaires ont été lancées à Zurich et à Bâle, notamment. A Genève, les initiants ont jusqu'au 30 août pour récolter 5370 signatures valables.

/ATS
 

Actualités suivantes