Une série saoudienne tourne plusieurs épisodes en Suisse

Suisse Tourisme veut rapprocher la destination 'Suisse' des hôtes arabes grâce à la télévision ...
Une série saoudienne tourne plusieurs épisodes en Suisse

Une série saoudienne tourne plusieurs épisodes en Suisse

Photo: Keystone

Suisse Tourisme veut rapprocher la destination 'Suisse' des hôtes arabes grâce à la télévision. Cinq à sept épisodes du feuilleton saoudien 'Saudiyat' ('Les Saoudiens' en français) seront tournés cette semaine à Zurich et Berne.

Suisse Tourisme et Zurich Tourisme prennent en charge le vol, l'hôtel et les repas, a expliqué à l'ats un porte-parole de Suisse Tourisme. Il confirmait une information du SonntagsBlick, sans donner cependant l'ampleur du budget dédié à l'opération, entre autres parce que celui-ci est couvert par de multiples coopérations.

Les téléspectateurs des Etats du Golfe pourront visionner les épisodes de 'Saudiyat' tournés en Suisse lors du mois de jeûne du Ramadan l'an prochain. Ils devraient être quelque 150 millions.

Une telle coopération avec une production télévisuelle n'a rarement voire jamais de conséquences directement mesurables, relève le porte-parole de Suisse Tourisme. Elle sert néanmoins à renforcer la marque 'Suisse' et à la positionner au devant d'un groupe-cible, ainsi qu'à inspirer les téléspectateurs pour leurs prochaines vacances.

Collaborations régulières

L'organisation travaille par conséquent toujours en collaboration avec les productions télévisuelles. De tels échanges ont déjà eu lieu cette année avec la Corée, l'Inde, les Etats-Unis et le Benelux.

Marketing Suisse a défini les Etats du Golfe - Bahreïn, le Qatar, le Koweït, Oman, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis - comme marché de croissance.

Entre janvier et juillet, les hôtels helvétiques ont dénombré 431'959 nuitées d'hôtes en provenance des Etats du Golfe, selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS). C'est presque trois fois plus qu'il y a dix ans à la même période. Comparé à l'an dernier, les nuitées ont toutefois déjà augmenté plus faiblement, avec un taux de 1,6%.

/ATS