Vontobel confirme la suppression de 140 emplois chez Notenstein

Vontobel prévoit toujours à d'importantes coupes dans les effectifs de la banque privée st-galloise ...
Vontobel confirme la suppression de 140 emplois chez Notenstein

Vontobel confirme la suppression de 140 emplois chez Notenstein

Photo: KEYSTONE/ENNIO LEANZA

Vontobel prévoit toujours à d'importantes coupes dans les effectifs de la banque privée st-galloise Notenstein La Roche, après le rachat de cette dernière en mai. L'établissement zurichois confirme la suppression d'un maximum de 140 emplois sur près de 400.

Les 260 salariés restants de Notenstein, dont une centaine de conseillers à la clientèle, suivent déjà une formation, a affirmé le patron de l'établissement zurichois Zeno Staub lors d'une téléconférence. Ce dernier a précisé aspirer à une transition 'rapide et en douceur'.

Les quelque 140 employés de Notenstein qui ne seront pas repris par Vontobel doivent désormais se mettre en quête d'un nouvel emploi, a réaffirmé le dirigeant. Les personnes concernées pourront bénéficier d'un plan social et Vontobel proposera également une bourse à l'emploi.

Le mouvement de consolidation dans la gestion de fortune en Suisse devrait se poursuivre, selon M. Staub. Vontobel tient cependant à préserver son identité. 'Nous ne croyons pas aux rachats transformateurs ou aux fusions entre égaux', a déclaré le patron.

Potentiel de concentration limité

Dans l'ensemble, il considère les avantages liés à la taille moindres dans la gestion de fortune que dans d'autres segments de l'industrie financière, ce qui devrait, selon lui, limiter le potentiel de concentration pour la branche.

Pour Vontobel, l'intégration de Notenstein La Roche devrait contribuer de manière 'substantielle' au résultat des activités de gestion de fortune à partir de 2019. L'institut zurichois s'est emparé de son concurrent st-gallois pour 700 millions de francs.

Les coûts d'intégration, dont la finalisation est attendue d'ici la fin du trimestre en cours, sont toujours estimés à 50 millions de francs. Ils seront répartis de manière égale sur les exercices 2018 et 2019.

/ATS
 

Actualités suivantes