Zurich a reçu le premier exemplaire de son tram « retardataire »

Zurich a présenté vendredi le premier de ses 70 nouveaux trams livrés par Bombardier. La ville ...
Zurich a reçu le premier exemplaire de son tram « retardataire »

Zurich a reçu le premier exemplaire de son tram

Photo: KEYSTONE/WALTER BIERI

Zurich a présenté vendredi le premier de ses 70 nouveaux trams livrés par Bombardier. La ville a dû prolonger la vie d'anciens trams et réduire provisoirement son offre pour pallier ce retard de livraison d'un an, dû aux recours contre l'attribution du mandat.

La première rame 'Flexity' aurait dû débarquer sur les bords de la Limmat en 2018. Les recours - écartés en 2017 - des concurrents de Bombardier, dont le Suisse Stadler Rail et l'Allemand Siemens, en ont voulu autrement. Au final, ce premier exemplaire sera mis en service régulier dès l'été prochain et les neuf à dix suivants d'ici à fin 2020, indiquent les transports publics de la ville (VBZ).

Le nouveau venu est plus long (7 mètres de plus) que les trams zurichois les plus récents et d'une capacité supérieure (58 passagers de plus). Destiné d'abord aux lignes les plus fréquentées, il peut transporter jusqu'à 279 usagers et sera soumis ces prochains mois aux tests usuels sur le réseau des VBZ.

Fiabilité éprouvée ailleurs

Le 'Flexity' circulant déjà dans plusieurs villes dont Bâle, Berlin, Vienne et Toronto, les autorités zurichoises sont convaincues de sa fiabilité. Elles espèrent que sa mise en service et son entretien en sera facilité. La présence à Zurich-Oerlikon des ingénieurs de Bombardier au siège de sa filiale suisse devrait aussi être un avantage.

Le nouveau tram zurichois, à l'intérieur très sobre, dispose de sièges en bois. Il s'agissait d'un souhait des usagers pour des raisons d'hygiène.

Une année avec des 'bouts de ficelle'

Les 'Flexity' sont appelés à remplacer le modèle 'Tram 2000', âgé de 40 ans. Le retard entraîné par le litige opposant la ville aux concurrents du constructeur canadien a obligé les VBZ à prolonger la durée de vie d'anciens trams.

Pire, la compagnie doit supprimer durant un an la desserte d'une ligne. Deux autres lignes pallieront ce manque sur une partie du parcours en modifiant le leur. De plus, la cadence des horaires d'une autre ligne est réduite de moitié. Ces mesures provisoires resteront en vigueur jusqu'à l'introduction de l'horaire 2021, en décembre 2020.

La totalité des 70 'Flexity' commandés doit être livrée d'ici à 2024. Les VBZ et Bombardier ont en outre signé une option sur la livraison de 70 rames supplémentaires. La nouvelle flotte doit permettre de couvrir l'extension prévue du réseau ces prochaines années et de faire face à la croissance de la mobilité.

/ATS
 

Actualités suivantes